zoom sur le lipofilling mammaire !

par



shutterstock 1256071801

Le lipofilling mammaire, qu’est-ce que c’est ?

C’est une alternative à l’augmentation mammaire par prothèse. Cette technique nécessite une intervention chirurgicale et une anesthésie générale. Le lipofilling consiste à prélever de la graisse sur une zone enrobée (culotte de cheval, cuisses, hanches, genoux) par lipoaspiration (avec des canules fines). Cette graisse est purifiée pour ne garder que la « bonne graisse »(sans le sang, l’eau, l’huile…), qui va vasculariser la zone et permettre à la greffe de prendre. Le chirurgien procède ensuite à l’injection par de micro-incisions dans le sillon sous-mammaire (avec de fines canules). La graisse est injectée entre la peau et la glande mammaire et également à l’intérieur de la glande.

Lipofilling mammaire : à qui s’adresse cette technique ?

Le lipofilling mammaire est destiné aux femmes ne souhaitant pas de prothèses et qui désirent une augmentation mammaire modérée. Le volume maximum injecté est de 100 cm3 dans chaque sein. Six mois plus tard, une seconde injection du même volume est possible. Au final, la patiente peut gagner un bonnet contre trois ou quatre avec des prothèses.

Lipofilling mammaire : convient-il à tous les seins ?

Oui et non. S’il s’agit d’un problème d’asymétrie ou de gain de volume, c’est possible pour tous les seins (bonnets A et B). En revanche, pour les poitrines « tombantes», après une grossesse par exemple, la technique n’est pas recommandée. Mieux vaut avoir recours aux prothèses.

Quels sont les avantages du lipofilling mammaire ?

Il n’y a pas les risques liés aux implants donc pas de problèmes de rejet, pas de plis ou de rupture de la membrane. Au toucher et en position allongée, le résultat est naturel. Et en outre, la silhouette est affinée.

Lipofilling mammaire : quels sont les risques de cette technique ?

Le risque est modéré mais existant. Comme toute injection, cela peut provoquer le passage d’une bactérie. L’inconvénient de la technique : la graisse peut se résorber de façon inégale et provoquer une asymétrie. En cas de perte de poids, le volume des seins suit cette évolution.

Lipofilling mammaire : quand le résultat est définitif ?

Il faut compter environ six mois après l’opération, car 30 % à 50 % environ de l’injection se résorbent peu à peu.

Lipofilling mammaire : est-ce douloureux ?

Oui, après l’opération, la prise d’antalgiques pour diminuer la douleur s’impose. Des bleus et des œdèmes apparaissent sur les zones prélevées et les seins. Ils disparaissent au bout d’un à trois mois. Il est recommandé de consulter son médecin une fois par an et de faire des mammographies.

Combien coûte un lipofilling mammaire ?

Environ 6 000 euros le lipofilling des seins (entre 5 000 et 6000 euros en province). Pour la deuxième intervention, il faut compter 4000 euros environ (2000 à 4000 euros en province). Cette chirurgie esthétique n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale. La pose de prothèses mammaires coûte, elle, entre 4000 et 7000 euros.

Et sur les rides, ça marche ?

Non, les rides sont trop fines, la graisse peut aussi se résorber de façon inégale et le résultat ne sera pas parfait. Cette méthode est conçue pour apporter du volume aux zones du visage qui avec l’âge se sont affaissées ou creusées, comme les pommettes, les joues, les tempes, le menton.

À lire aussi :

Seins qui grattent : 5 explications aux démangeaisons de la poitrine

Poitrine : 9 astuces pour des seins fermes et galbés sans chirurgie



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire