voici toutes les aides dont vous pouvez bénéficier pour payer moins qu’on oublie trop souvent

by



elec

Depuis le mercredi 1er février 2023, le prix de l’électricité en France a augmenté de 15 %. Un chiffre bas en comparaison à la situation dans d’autres pays, mais qui va encore affecter fortement le budget des Français. On vous explique comment réduire au maximum l’impact de cette augmentation sur vos factures.

Ce que fait le gouvernement pour diminuer le cout de l’électricité

La facture déjà bien élevée pour les ménages va l’être encore plus en 2023. À partir de ce mercredi 1er février, le plafond du bouclier tarifaire sur l’électricité augmente encore. Par conséquent, les tarifs réglementés de l’électricité (TRV) d’EDF vont augmenter de 15 %. Pour rappel, sans ce bouclier, la hausse des prix de l’électricité serait de 99 %, soit le double de l’année précédente.

Les aides aux entreprises

Le gouvernement a déjà mis en place plusieurs dispositifs d’aide pour soutenir les entreprises. Les TPE (entreprises qui emploient moins de 10 salariés et ayant un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros) sont concernées. Mais elles doivent pour cela aussi disposer d’un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kilovoltampères (kVA). Si elles respectent ces critères elles ne connaîtront pas d’augmentation de plus de 15 % du prix de leur facture d’électricité en 2023.

Autre aide importante : l’amortisseur électricité. Il est en place depuis le mois de janvier pour toutes les TPE qui ne sont pas déjà protégées par le bouclier tarifaire. Par ailleurs les PME (de moins de 250 salariés) peuvent en bénéficier automatiquement. A partir du moment où elles paient un prix de l’énergie supérieur à 180 euros par mégawatt/heure. Cette réduction sera directement appliquée sur la facture par le fournisseur et elle peut aller jusqu’à 20 % sur la hausse de la facture.

À lire également :

Les solutions individuelles

Pour les associations de défense des consommateurs, les tarifs réglementés sont la meilleure solution. Il existe différentes offres parmi les tarifs réglementés de l’électricité (TRV) d’EDF. L’option Base, qui propose un tarif simple. Le prix du kilowattheure est à 0,1740 euro TTC identique 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Pour l’abonnement, il faut compter 11,36 euros TTC par mois pour un compteur avec une puissance de 6 kVA, et 17,02 euros pour 12 kVA.

Autre option : l’offre Tempo. Sur la base du système heures pleines (6 h-22 h) et heures creuses (22 h-6 h), ce contrat permet de faire varier les tarifs de l’électricité selon les jours de l’année et les heures d’utilisation. On estime que cela peut permettre de réaliser jusqu’à 400 euros d’économies par an.

Enfin, l’option heures pleines/heures creuses est conseillée aux logements disposants d’un ballon d’eau chaude. Mais aussi pour ceux qui font tourner leur machine à laver ou lave-vaisselle par exemple à ces heures décalées. Si vous optez pour ce contrat, le prix du kWh en heures pleines est de 0,184 euro. Et celui des heures creuses est de 0,147 euro. L’abonnement est, quant à lui, à 11,84 euros par mois pour 6 kVA, 15,26 euros pour 9 kVA et 18,67 euros pour 12 kVA. En 2023, le prix de l’abonnement ne devrait pas changer.



Source link

Related Posts

Leave a Comment