Voici pourquoi vous ne voyez plus ce présentateur star de BFMTV à l’antenne, « Il s’est pris un petit billet »

by


Faites entrer l’accusé. Un présentateur de BFMTV a été suspendu d’antenne suite à des accusations de faits graves. Si tout reste encore à prouver, certains n’hésitent pas à avancer que le journaliste aurait pris un petit billet au passage.

C’est le site Politico qui a révélé ce jeudi une information qui a vite fait le tour des rédactions. Un journaliste bien connu de la chaîne d’information continue a été purement et simplement suspendu d’antenne. C’est Hervé Beroud, le directeur général délégué d’Altice média, dont dépend BFMTV qui l’a confirmé.  « Une enquête interne a été ouverte il y a deux semaines suite à des informations reçues concernant un journaliste de notre chaîne. Ce journaliste est en dispense d’activité depuis le début de cette enquête ».

Un présentateur de BFMTV a été suspendu d’antenne depuis mi janvier

Le journaliste en question n’est pas un inconnu puisque c’est le présentateur du journal de la nuit, Rachid M’Barki, qui a disparu des écrans depuis la mi-janvier. Sa hiérarchie lui reproche la diffusion de contenus non validés par le comité de rédaction. Les brèves commentées par le journaliste concernaient des sujets liés au Maroc, au Soudan, au Qatar et à la Russie.

De là à voir des soupçons d’ingérence d’une puissance étrangère, il n’y a qu’un pas et c’est ce que va tenter de déterminer l’enquête. Interrogé par Le Parisien, Rachid M’Barki s’est défendu de toute volonté de manipulation. « On me reproche d’avoir donné à l’antenne des infos qui ne sont pas passées par les circuits de validation officiels ». Les sujets diffusés lui ont simplement paru pertinents.

Les faits sont particulièrement graves

Les premiers éléments mettent en avant les liens entre le journaliste et son pays d’origine, le Maroc. Parmi les différents contenusincriminés, plusieurs sujets concernent la monarchie africaine. Mais en l’état actuel, il est difficile d’y voir clair. Tout reste à prouver quant aux réelles intentions de celui qui présente également Faites entrer l’accusé sur RMC Story.

À lire également :

Certains n’hésitent pas à déclarer que le journaliste a touché un petit billet au passage

Du côté de ses collègues de BFMTV, les langues se délient. Si l’un veut bien penser qu’il s’agisse d’une erreur professionnelle : « Il n’est pas exclu qu’il ait fait ça par simple amateurisme ou légèreté ». Un autre pense quant à lui que le journaliste a été corrompu : « Il s’est pris un petit billet pour faire passer des infos ».

Il reste beaucoup d’interrogations dans cette affaire. Et la direction de BFMTV n’a pour l’instant pas encore joint les services de renseignements français. Mais le dossier est sensible. « Les gens qui travaillent avec lui ont été entendus. Toutes les boucles de nuit sont en cours de visionnage pour savoir combien de fois, c’est arrivé. », a déclaré un membre du comité de rédaction.





Source link

Related Posts

Leave a Comment