Voici pourquoi il ne faut surtout pas ajouter de miel à son thé ou infusion, selon 4 experts

by



biba5 2

Le miel est un superaliment loué dans diverses utilisations. Ce produit naturel est un véritable trésor de la nature que l’on doit aux abeilles domestiques. Sa texture fondante et sa douceur sucrée en font un allié extraordinaire que l’on peut consommer au quotidien. Il se révèle bien meilleur que le saccharose dissimulé dans les produits transformés industriels. Il a en effet une valeur nutritionnelle beaucoup plus intéressante et permet une consommation plus réfléchie.  

Antibactérien, antioxydant, anti-inflammatoire et antiseptique, le miel est souvent préconisé dans les recettes de grand-mère pour lutter contre diverses affections. On le dit très efficace pour aider le foie à faire face à des repas trop arrosés. C’est aussi et surtout en hiver que le miel est mis en avant pour booster notre système immunitaire et soulager, si nécessaire, les affres du rhume ou de la toux. Le grand classique, c’est de verser une cuillère à soupe de miel dans notre tasse de thé ou d’infusion bien chaude. C’est sans doute une erreur

Mieux connaître le miel 

Certaines habitudes et savoirs populaires reposent parfois sur des croyances plus que sur la science. Si la consommation d’une infusion est réconfortante en cas de froid par la chaleur qu’elle apporte, elle n’est sûrement pas optimale pour profiter des vertus du miel. C’est en tout cas ce que révèlent plusieurs spécialistes dans un article de Madame Figaro. Non qu’il s’agisse d’une erreur de miser sur la chaleur et le miel, mais c’est dans la recette elle-même que réside le problème. De simples petits changements peuvent y remédier. 

Les nutritionnistes aussi bien que les apiculteurs rappellent que le miel est un produit délicat. La perfection atteinte par les abeilles n’a pas besoin de nouvelle transformation pour être efficace. Comme pour beaucoup de produits naturels, la chaleur, quand elle est trop intense, altère fortement certaines propriétés. Le miel n’échappe pas à cette règle. Le plonger dans une eau avoisinant les 100 degrés, c’est la garantie de casser plusieurs enzymes et de faire disparaître des composants dont notre organisme aurait pu bénéficier. 

Une question de concentration 

Le miel est également un excellent antiseptique grâce à son pH. Celui-ci, compris généralement entre 3,2 et 5,5, est donc acide (un ph est dit neutre à 7). Beaucoup de pathogènes présentent un développement optimum dans une fourchette de pH entre 7,2 et 7,4. Voilà qui explique pourquoi ils ne se développent pas dans le miel et comment celui-ci peut aider notre corps à lutter contre certains microbes. Cependant, le pH est dépendant de la concentration. Diluer du miel dans l’eau, c’est changer son pH en le rendant moins acide. En conséquence, verser du miel dans votre thé a certes bon goût, mais guère plus. 

À lire également : 

Une association qui fonctionne 

En cas de maladie, et même avant cela en prévention, la combinaison d’une infusion bien chaude et des nombreuses qualités du miel fonctionne. Il suffit de ne pas les prendre en même temps. Plutôt que de verser le miel dans l’eau, il vaut mieux en manger une cuillère seule après avoir bu. Cela permettra de profiter parfaitement des bienfaits que l’on visait. La chaleur apportée par la boisson favorise la vasodilatation des muqueuses et donc l’absorption des bons composés du miel ensuite. C’est ainsi meilleur qu’une cuillère de miel prise isolément. 

Niveau infusion, vous pouvez compter aussi sur les propriétés antiseptiques ou stimulantes pour le système immunitaire de certaines épices et herbes aromatiques. Essayez les infusions de thym, romarin et origan. Une telle boisson aux saveurs provençales est un complément de choix au miel, engendrant des actions contre les microbes et anti-inflammatoires. Les épices comme la cannelle ou le gingembre seront pareillement des alliés à privilégier en hiver, mais pas seulement. Leurs bienfaits trouvent parfaitement leur place dans une alimentation équilibrée tout au long de l’année. Ne vous en privez pas !



Source link

Related Posts

Leave a Comment