Voici pourquoi il ne faut absolument pas partager son rasoir avec une autre personne, selon les dermatologues

by



shutterstock 1436473304

Pour traquer le moindre poil, le rasoir est sûrement la technique la plus rapide et indolore (du moins, si on s’y prend bien). Pourtant, cette méthode n’a pas que des avantages, car elle peut provoquer un micro-traumatisme à notre peau. C’est même pire si on a la très mauvaise habitude d’emprunter un rasoir à quelqu’un d’autre parce qu’on éprouve le besoin de retirer les poils rapidement. Ce geste en apparence anodin pourrait provoquer des risques pour notre santé.

Des infections possibles à cause du rasoir

Tout d’abord, cet outil du quotidien est loin d’être d’une propreté irréprochable. Comme le rappelle un article du magazine SELF relayé par Marie Claire, il est un terrain favorable à la multiplication des germes. La plupart d’entre eux possèdent plusieurs lames, qui ne sont pas remplacées aussi souvent qu’elles devraient l’être. Généralement, ils sont aussi stockés dans la salle de bain, une des pièces les plus humides de notre maison. Alors si vous combinez ces paramètres au partage de rasoir, c’est vraiment la pire des idées !

Même avec notre partenaire, il faut pas le partager car cela peut provoquer des infections. En effet, les plaies minuscules créées par le rasoir peuvent faciliter l’apparition de bactéries, champignons et autres virus potentiellement nocifs. Une des infections les plus fréquentes ? La cellulite infectieuse, qui provient principalement des streptocoques ou des staphylocoques. « Une rougeur, une douleur et une sensibilité apparaissent sur une zone cutanée, la peau apparaît souvent chaude au toucher, et certaines personnes présentent de la fièvre, des frissons et d’autres symptômes plus graves », peut-on lire dans le manuel médical MSD.

Le staphylocoque doré peut également être à l’origine d’une folliculite. Il s’agit d’un « type de petit abcès cutané affectant le follicule pileux. D’autres types d’abcès peuvent apparaître à la surface de la peau et dans les structures profondes de la peau, sans forcément affecter un follicule pileux », selon MSD. On peut aussi développer une mycose.

Comment entretenir son rasoir ?

Pour commencer, il ne vaut mieux pas le laisser traîner sur le rebord de la baignoire ou dans la douche, ce qui pourrait provoquer des moisissures. S’il s’agit d’un modèle jetable, on limite absolument les utilisations et on s’en tient à ce qui est recommandé par la marque fabricante. Pour ce qui est d’un ustensile non-jetable, il faut bien penser à changer les lames. Après utilisation, rincez-le à l’eau chaude pour éliminer tous les poils et résidus.

Pour une propreté irréprochable, vous pouvez aussi employer les grands moyens ! N’hésitez pas à utiliser de l’alcool à au moins 70°C pour désinfecter efficacement votre rasoir. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser du vinaigre blanc, qui a de nombreuses vertus. Vous pouvez aussi laisser tremper la lame une dizaine de minutes dans l’un de ces deux produits.

Quelles précautions doit-on prendre pour se raser ?

Même si le rasage est un geste à la portée de tous, il ne faut toutefois pas faire n’importe quoi. En effet, avant de retirer les poils, n’hésitez pas à utiliser de la mousse à raser qui va protéger la peau et limiter les irritations et risques de coupure. Après, il est recommandé de désinfecter la zone qui a été rasée, puis d’appliquer une crème hydratante. Quant au gommage, il est conseillé d’attendre au moins 48 heures avant d’en faire un, la peau ayant déjà été agressée par le rasage. Pour votre épilation, n’hésitez pas à varier les méthodes. Une chose est sûre, vous n’obtiendrez pas un résultat durable avec le rasage, contrairement à la technique de l’épilation à la cire (chaude ou froide).



Source link

Related Posts

Leave a Comment