Voici l’odeur PARTICULIÈRE que sentent les gens heureux, selon la science

by


L’odorat est le seul sens qui a un accès à la partie émotionnelle de notre cerveau en premier lieu. 

On pourrait penser que cela relève de quelque chose peu explicable. Pourtant, les chercheurs en neurosciences multiplient les travaux afin de comprendre pourquoi l’odorat et nos émotions sont si intrinsèquement liés. 

Transpirer le bonheur, c’est possible d’après la science

La dernière étude en date nous provient de l’Université d’Utrecht en Allemagne. Cette fois-ci, les scientifiques se sont intéressés aux odeurs que nous dégageons. Ils ont ainsi découvert que nous produisons des signaux chimiques, pratiquement inodores, qui fluctuent selon nos émotions. 

En clair, si vous êtes heureux, vous exhalez le bonheur. Cette odeur de joie que vous “transpirez” peut avoir une influence sur l’humeur de ceux qui la sentent.

Dans le guide de l’odorat – Mieux sentir pour mieux vivre, paru en juin 2015, Christiane Samuel et Samuel Socquet expliquent comment émotion et odeur vont de pair. « Lorsque nos narines rencontrent une odeur, nos réactions affectives sont les premières à être traitées par le cerveau, du fait de ces liens directs entre le système olfactif et le système limbique. (…) Ce circuit spécifique explique que l’émotion précède toujours la reconnaissance consciente d’une odeur », rapportent les auteurs. 

A lire également : 

La mémoire des odeurs, qu’est-ce que c’est ?

L’exemple le plus célèbre de souvenir olfactif est, bien sûr, la fameuse madeleine de Marcel Proust. Dans Du côté de chez Swan, le narrateur explique que le fait de sentir et goûter ce célèbre biscuit lui rappelait les dimanches après-midi avec sa tante. Ce concept est ce que l’on appelle la réminiscence. On a tous des odeurs “doudous” qui nous réconfortent et qui sont liées à des souvenirs très personnels. 

Les chercheurs en neurosciences de l’INRA ont, quant à eux, réalisé une expérience auprès de deux groupes. Chacun était stationnaire dans une salle. Dans le premier groupe, les scientifiques ont diffusé une odeur de melon dans la salle. Dans la seconde, aucune odeur n’a été diffusée. Les deux groupes se sont, ensuite, rendus à un buffet. On leur proposait de la mousse au chocolat ou de la compote. Le groupe ayant inhalé l’odeur de melon avait tendance à choisir la compote… Cette expérience a été menée afin de démontrer que l’odorat avait une influence sur nos décisions. 

C’est d’ailleurs pour cela que les boutiques dans lesquelles vous vous rendez utilisent les odeurs pour vous faire acheter. Le meilleur exemple reste celui du boulanger, qui attire irrémédiablement notre nez.

Pour finir, comme il a été expliqué plus haut, la perception des odeurs est très personnelle et correspond à des souvenirs que nous nous construisons. Comme le rappelle Gabriel Lepousez, chercheur à l’institut Pasteur : « Un bon souvenir olfactif est avant tout un souvenir chargé d’émotions positives ».





Source link

Related Posts

Leave a Comment