Voici les pires adoucissants selon 60 millions de consommateurs

by



Ce n’est un secret pour personne, certaines lessives peuvent être très nocives pour la santé. Elles peuvent provoquer chez nous des réactions allergiques et peuvent s’avérer également mauvaises pour l’environnement. Mais elles ne sont pas les seules à ne pas toujours être très clean pour notre santé. On oublie souvent l’adoucissant, qui est pourtant très utilisé dans notre routine de lavage. Grâce à « 60 millions de consommateurs », nous pouvons maintenant y voir un peu plus clair sur les produits que l’on nous propose. L’association de consommateurs a donc passé en revue 100 références d’entretien dont 12 références d’adoucissants en faisait évidemment partie.

Quels sont les adoucissants à éviter ?

Dans un hors-série « nettoyez sain, dépensez moins », le magazine a analysé, à l’aide de son Ménag’Score, plusieurs références d’adoucissants. L’association de consommateurs a ainsi attribué une note de A à E (A étant le moins néfaste). Pour ce faire, ils ont pris en compte l’impact environnemental et sanitaire de ces produits. Bonne nouvelle : la majorité des produits analysés obtiennent une note comprise entre A et C. Trois sont, de leurs côtés, très mal notés et obtiennent les notes D et E.

Rendez-vous sur notre rubrique Santé pour plus d’actualités !

  • LENOR, Adoucissant Souffle précieux, golden orchidée
  • DOUSSY, Adoucissant concentré, Fraîcheur pure
  • CAJOLINE, Adoucissant Créations, 100 % fraîcheur et parfum longue durée

Le magazine leur reproche  « la présence de molécules bien peu recommandables ».

Les ingrédients néfastes

Si ces produits ont été rappelés à l’ordre, c’est parce qu’ils présentent des ingrédients particulièrement mauvais pour la santé ET pour l’environnement. Ceux-ci présentent de la méthylisothiazolinone (MIT), un conservateur désigné allergène de l’année 2013 selon le magazine, des parfums susceptibles de provoquer des réactions allergiques, du benzyl salicylate, un possible perturbateur endocrinien, de l’acide formique« bien que leur potentiel de nuisance sur nos hormones soit en cours d’évaluation, nous estimons que ces substances n’ont rien à faire dans un produit d’usage courant ») et enfin des substances qui pourraient être cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques.





Source link

Related Posts

Leave a Comment