Voici la raison pour laquelle le froid provoque la faim (et nos astuces pour mieux gérer son appétit en hiver)

by



1 11

De nombreuses personnes constatent une augmentation de leur appétit en hiver. Les températures plus fraîches peuvent entraîner une faim de loup, et mener à des grignotages fréquents. Vous avez, vous aussi, remarqué que vous avez tendance à manger davantage quand il fait froid ? Ne vous inquiétez pas, il y a des explications à ce phénomène. Nous allons explorer les raisons pour lesquelles le froid peut donner envie de manger plus et découvrir comment faire face à ces fringales.

Les raisons physiologiques et psychologiques de la faim accrue

Cette faim accrue a des causes physiologiques et psychologiques. En effet, le corps a besoin de plus de calories pour maintenir sa température par temps froid. Pour pallier cette dépense supplémentaire, il peut envoyer un signal de faim pour obtenir des sources supplémentaires d’énergie. Cela peut expliquer pourquoi nous avons souvent envie d’aliments réconfortants et caloriques en hiver ! Vous avez sûrement remarqué qu’il est assez rare de rêver d’une salade de carottes quand les températures sont glaciales…

En plus des réactions physiologiques, le froid peut également affecter nos émotions. Cela peut conduire à une augmentation de l’appétit. Des recherches menées par l’université Cornell ont montré que les personnes vivant dans des climats plus froids peuvent être plus exposées à la dépression, à l’anxiété et au stress. 

Une adaptation évolutive

La raison sous-jacente à cette tendance est le manque de soleil. La détresse émotionnelle peut amener les gens à chercher de la nourriture comme source de réconfort. Quand on déprime, on tend à manger davantage. Il est donc essentiel de surveiller ses habitudes alimentaires pendant les mois d’hiver et de trouver d’autres moyens de gérer son stress.

Enfin, une dernière explication à l’augmentation de la faim en hiver est liée à une adaptation évolutive appelée « compulsion d’hibernation ». Cela se traduit par un désir instinctif de prendre du poids en fin d’automne en réponse à la réduction des heures de lumière et aux changements de température. Ce signal évolutif peut inciter certaines personnes à manger des quantités plus importantes d’aliments riches en glucides et graisses pour se préparer à une période d’hibernation éventuelle (ce qui est aujourd’hui très rare).

À lire également :

Faire face à cet appétit démesuré sans grossir

Mais comment faire face à ce phénomène et éviter les kilos superflus ? Tout d’abord, maintenez une routine alimentaire saine. Privilégiez les aliments riches en nutriments tels que les légumes, les fruits et les protéines maigres. Ne sautez pas de repas. Ne vous privez pas de nourriture, mais faites de bons choix alimentaires pour satisfaire les besoins de votre corps sans prendre de poids.

Par ailleurs, pratiquer une activité physique régulière peut aider à brûler des calories supplémentaires et à maintenir un poids santé. Des activités qui ne nécessitent pas de se déplacer à l’extérieur, comme le yoga ou la méditation, permettent, en outre, de diminuer l’anxiété. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment