Il y a aussi les prénoms Amir et Malika, qui posent problème en Arabie Saoudite. « En règle générale, beaucoup de prénoms sont interdits pour de multiples raisons liées à la religion. Mais si Amir et Malika sont proscrits, c’est pour leur signification… royale ! Amir signifiant en arabe « prince » et Malika signifiant « reine », ils ne sont pas tolérés par la monarchie actuellement au pouvoir. Il ne faudrait tout de même pas leur faire de l’ombre ! »