voici la liste des courses à faire

by



1biba 13

Les courses sont devenues une épreuve pour de nombreux Français qui doivent compter le moindre centime. L’inflation a fait bondir les prix de nombreuses références alimentaires et nécessaires au quotidien. À côté de cela, les tarifs de l’énergie enfoncent le clou. En dernier lieu, certaines familles doivent faire des choix souvent très difficiles, avec parfois, très peu d’options. Les aides mises en place sont de frêles béquilles et beaucoup ont dû revoir leurs priorités, modifier leurs habitudes. 

Fini le faste et certaines grandes marques ! La réduction du pouvoir d’achat pousse à se tourner vers des options plus raisonnable et surtout à privilégier le strict nécessaire. Il devient difficile de “se faire plaisir” quand il s’agit de faire des mathématiques à chaque dépense. Avec un peu d’habitude et de suivi, il reste cependant possible d’éviter se retrouver dans une situation catastrophique. Suivre un budget fixe est quasi indispensable. Avec une attention accrue, on peut même maintenir les courses de la semaine en dessous de la barre des 50€

Des courses plus contrôlées

Afin d’éviter d’exploser ses finances à chaque fois qu’on fait les courses, il faut s’astreindre à suivre quelques règles. La plupart sont d’ailleurs valables en tout temps, dans le but d’éviter les dépenses inutiles. Se fixer un budget est primordial. Il sera tout aussi crucial de s’y tenir sans faille. Essayez de ne pas faire des approximations. Utilisez une calculatrice si besoin afin de coller au mieux à la réalité des prix et aux limites que vous vous êtes fixées. Cela peut sembler trivial mais pensez à ne pas aller faire les courses le ventre vide ! Avoir faim aux moments des achats est le meilleur moyen de craquer pour de l’inutile. 

Avant d’aller faire vos courses, il sera également bon de définir une liste des achats à faire. Là encore, soyez rigoureuses. Vérifiez ce qu’il reste dans le réfrigérateur, le congélateur et les placards. Achetez en conséquence, en finissant d’abord les produits déjà disponibles à la maison. Vous pouvez anticiper certains achats en vérifiant des tarifs en ligne. Méfiez-vous cependant de ce qui apparaît comme une promotion. Tout d’abord, ce n’est peut-être pas quelque chose dont vous avez besoin. Ensuite, assurez-vous que le tarif est vraiment avantageux (vérifiez les prix au kilo). 

Modifier la façon de faire ses courses 

Il est très probable, pour les ménages les plus modestes, qu’il faille se limiter aux enseignes de hard-discount pour rester dans les limites du budget. Même pour les familles un peu plus aisées, cela peut constituer une option valable. Pensez également que certains produits d’usage quotidien peuvent être achetés en gros. Il vous suffira de le ventiler sur les dépenses de chaque semaine pour équilibrer le tout. En achetant ce qui est de première nécessité en plus grande quantité, cela vous évitera ainsi d’avoir à revenir trop régulièrement et donc atténuer les risques de craquer. 

À lire également : 

Manger mieux pour manger moins 

Afin de réduire le prix de vos courses, ne supprimez pas certains ingrédients de base. Farine, sucre, lait peuvent constituer des éléments de base pour réaliser des recettes à bas prix. C’est l’occasion de dire au revoir à beaucoup de produits industriels, néfastes pour votre santé et celle de la planète, pour leur préférer des alternatives faites maison. Le prix de la viande étant aussi très élevé, il sera intéressant d’envisager des options plus végétariennes et de diversifier les recettes auxquelles vous êtes habituées. 

Comme le montre SantePlusMag, il est possible de ne pas dépasser les 50€ de courses hebdomadaires. Voici leur exemple d’une liste d’achats : 

  • 24 œufs : 3,20€
  • Lait : 4,22€
  • Beurre : 1,67€
  • Poulet : 3,72€
  • Soupe en boîte : 0,92€
  • Café : 2,79€
  • Crème fraîche : 1,30€
  • Bananes : 1,58€
  • Légumes sautés surgelés : 2,69€
  • Pommes : 2,50€
  • Fromage : 3,20€
  • Vinaigrette : 0,99€
  • Concombres : 0,88€
  • Carottes : 0,99€
  • Sucre : 0,70€
  • Pommes de terre : 1,80€
  • Pain de mie : 1,44€
  • Brocoli surgelés : 1,60€
  • Haricots : 1,00 €
  • Jambon : 3,18€
  • Riz : 1,40€
  • Tortillas : 1,22€
  • Pâte à tartiner : 1,80€
  • Pâtes : 2,47€
  • Sauce tomate : 1,30€
  • Farine : 0,99€

Pour cette liste, il faut évidemment privilégier les marques fabricant et discount. La pâte à tartiner pourrait aussi être remplacée par des confitures maison dès que la saison des fruits le permet. Les légumes surgelés par des produits frais de hard discount que vous pourrez préparer et surgeler vous-mêmes. L’exercice n’est pas des plus facile mais l’objectif n’est pas inatteignable pour le moment. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment