voici combien vous allez payer en plus vos COURSES à partir d’aujourd’hui

by



1 7

Avec l’inflation galopante, il est devenu de plus en plus difficile pour nombre de foyers de remplir correctement leurs cadis. Si, de façon peu probable, vous n’avez pas remarqué à quel point le coût de la vie s’est envolé, certains se sont chargés d’illustrer cette hécatombe. Sur les réseaux sociaux, quelques internautes montrent en vidéo ce qu’une certaine somme leur aurait permis d’acheter auparavant par rapport à ce que celle-ci peut leur offrir à l’heure actuelle. La magie de l’inflation ? Réussir à faire disparaître toujours un peu plus de produits de vos garde-manger !

Une situation qui n’a visiblement pas fini de bouleverser les habitudes des Français. Aux caisses, les articles à prix réduits et aux dates limites de consommation proches dans le temps défilent. De surcroît, la fréquentation des enseignes hard-discount et autres solderies a bondi.

+13,2% pour l’alimentation en janvier 2023

Malheureusement pour ceux qui espéraient une accalmie avec le passage en 2023, ils devront encore patienter avant de voir la courbe de l’inflation s’aplanir. Ce mardi 31 janvier, un communiqué provisoire de l’Insee a rendu compte d’une progression des prix alimentaires de +13,2% sur un an en janvier 2023, contre +12,1% en décembre 2022.

Cette montée des prix concerne au même titre les produits frais (+9,8% contre +9,3% en décembre) et les autres denrées alimentaires (+13,8% contre +12,6% en décembre). Une explosion qui explique sans peine la fonte comme neige au soleil de la quantité de provisions achetées pour un ticket de caisse toujours plus mirobolant.

Les prix prennent l’ascenseur

Par ailleurs, il n’y a pas que dans le réfrigérateur que l’inflation se fait lourdement sentir. En cette fin du mois de janvier 2023, les prix de l’énergie gravissent également des sommets : +16,3% sur un an, contre +15,1% en décembre 2022.

Ainsi, face à la flambée des prix, certains ménages attendent beaucoup du panier anti-inflation qui devrait débarquer dans nos supermarchés en mars. Késako ? Dans ce contexte peu favorable, le gouvernement travaille, en concertation avec les acteurs de la grande distribution, sur l’établissement d’une liste de produits incontournables à prix aussi bas que possible.

À lire également :

Le panier anti-inflation

Ce fameux panier devrait contenir « une petite cinquantaine de produits du quotidien qui correspondraient aux besoins d’une famille avec enfants », a récemment avancé Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises (PME), du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme au micro d’Europe 1.



Source link

Related Posts

Leave a Comment