Vitamines et minéraux en compléments : des experts américains les déconseillent

par



istock 637188048

Tout comme les Américains, les Français sont relativement friands de compléments alimentaires à base de vitamines et minéraux, dans l’idée de rester en forme, d’éviter la fatigue, d’être en meilleure santé. Si le recours ponctuel à ces compléments alimentaires ne pose a priori pas de problème, il ne serait pas non plus miraculeux ni indispensable.

Dans des directives publiées le 21 juin 2022 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA, Source 1), un groupe de travail américain, appelé le “US Preventive Services Task Force”, estime que la balance bénéfices-risques des compléments multivitaminés est négative.

Depuis sa dernière recommandation datant de 2014, le groupe de travail a passé en revue 84 études scientifiques sur le sujet, incluant près de 700 000 personnes. La conclusion de la Task Force est cependant restée la même : si vous êtes un adulte d’âge moyen et en bonne santé, et que vous n’êtes pas enceinte, il n’existe pas de preuves suffisantes pour vous inviter à prendre des compléments alimentaires à base de vitamines et de minéraux essentiels.

Selon le groupe d’experts, les compléments alimentaires ne permettraient pas de diminuer le risque de cancer ou de maladie cardiovasculaire. la balance bénéfices-risques serait ainsi défavorable : il n’y aurait pas davantage de bénéfices que de risques à prendre ces compléments. 

Attention toutefois ! Il existe assez de preuves scientifiques pour déconseiller le recours à des suppléments de bêta-carotène (appréciés à l’approche de l’été pour arborer un teint hâlé), hors avis médical, car le corps le transforme en vitamine A, et que celle-ci est nocive à haute dose. 

Les auteurs de ces recommandations invitent plutôt tout un chacun à appliquer les conseils habituels en matière de santé, lesquels ont fait leurs preuves : manger sain et équilibré, en privilégiant une alimentation de type méditerranéenne faisant la part belle aux fruits et légumes, pratiquer une activité régulière, adopter un mode de vie sain, en limitant voire en évitant les aliments ultra-transformés, l’alcool, le tabac etc.

En revanche, certaines populations sont invitées à la vigilance. Les femmes enceintes doivent ainsi se supplémenter en vitamine B9, aussi appelée acide foliqueou folates, pour éviter les malformations du tube neural du bébé à naître. Certaines personnes âgées peuvent aussi avoir besoin de recourir à des compléments alimentaires du fait d’une moins bonne absorption alimentaire de certaines vitamines, notamment la vitamine D. Il est également conseillé aux personnes adoptant une alimentation végétalienne de se supplémenter en vitamine B12. L’idéal étant de toujours le faire sur les conseils et indications d’un médecin, pour un dosage adapté.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire