Variole du singe : l’Agence européenne des médicaments autorise une nouvelle technique d’injection du vaccin

by



lagence europeenne des medicaments autorise une nouvelle technique dinjection

L’Agence Européenne des médicaments (EMA) a autorisé ce vendredi 19 août une nouvelle technique d’injection du vaccin contre la variole du singe. Elle permettra d’immuniser davantage de personnes et de prévenir une éventuelle pénurie. (source 1)

Dans les pays européens, les soignants peuvent désormais administrer le vaccin Imnavex sous la couche supérieure de la peau, en intradermique, et non plus seulement en profondeur, en sous-cutané.  Cette mesure « temporaire » est due au fait que l’approvisionnement en vaccin reste limité. 

La commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a salué cette annonce dans un communiqué de presse. (source 2)

« (Cette) nouvelle stratégie de vaccination intradermique contre la variole du singe permettra aux États membres de vacciner cinq fois plus de personnes avec les stocks de vaccins disponibles dans l’UE, a déclaré Mme Kyriakides. Cela garantit un meilleur accès à la vaccination pour les citoyens à risque et le personnel de santé. »

Mêmes niveaux d’anticorps

Afin de s’assurer de l’efficacité de cette nouvelle injection, l’agence a mené des essais cliniques auprès de 500 adultes. Les chercheurs ont comparé le vaccin administré en intradermique à celui administré en sous-cutané.

« Les personnes ayant reçu le vaccin par voie intradermique ont reçu un cinquième (0,1 ml) de la dose sous-cutanée (0,5 ml) mais elles ont produit des niveaux d’anticorps similaires à ceux des personnes ayant reçu la dose sous-cutanée plus élevée », conclut l’EMA. 

Toutefois, l’agence ajoute que le risque d’irritation de la peau est plus élevé.  

Santé Publique France recense 2 889 cas confirmés dans le pays. Plus de 100 000 doses de vaccin ont été livrées dans les centres de vaccination depuis le début de la campagne de vaccinaton. (source 3)



Source link

Related Posts

Leave a Comment