Vaisselle en faux bambou : une vaste opération de retrait-rappel menée dans 21 pays de l’UE dont la France

by



20221129 123702

Depuis quelques années, en partie du fait de l’engouement autour des matériaux écologiques, de la vaisselle prétendument en bambou est disponible à la vente. Hélas, ces produits seraient non seulement mauvais pour l’environnement, mais aussi nocifs pour la santé.

Dans un communiqué (Source 1), la Commission européenne a publié les résultats d’une action menée sur les matériaux plastiques en contact avec les aliments et contenant du bambou. “L’action vise à mettre un terme à l’importation, au commerce et à la publicité illégaux d’articles en plastique vendus comme matériaux en contact avec des denrées alimentaires, par exemple de la vaisselle, contenant du bambou et d’autres additifs végétaux non autorisés”, détaille la commission. 

Car si ces bols, assiettes et autres couverts en faux bambou, mêlant plastique, bambous et colles, sont interdits à la vente en France depuis juin 2021, ils sont hélas encore présents dans certains magasins et boutiques internet. Le hic, c’est que leur composition expose à des dangers pour la santé : “L’ajout de bambou aux articles en plastique FCM peut entraîner la dégradation accélérée du plastique et la lixiviation (ou extraction, nldr) du formaldéhyde et de la mélamine (substances utilisées dans la fabrication du plastique) dans les aliments, parfois au-dessus des niveaux de sécurité », alerte la Commission européenne. Si celle-ci estime qu’il n’y a pas de risque d’intoxication aiguë, une exposition continue à cette vaisselle en bambou mélaminé pourrait, à terme, “causer des problèmes de santé”. Et la Commission d’ajouter que ces articles induisent le consommateur en erreur, en lui faisant croire qu’il achète des articles respectueux de l’environnement, alors que ça n’est pas le cas.

L’action coordonnée a été menée au sein de 21 pays de l’Union européenne dont la France, 748 actions d’interception ont été recensées, entraînant le retrait de ces produits du marché. La Commission précise que 644 de ces 748 actions étaient des produits trouvés sur le marché de l’UE, tandis que 104 étaient des marchandises rejetées à la frontière de l’UE – une majorité de ces produits étant illégaux et en provenance de Chine.

Un appel à la vigilance du consommateur

Aux consommateurs qui auraient fait l’achat de ces produits de vaisselle en bambou “plastifié”, la Commission européenne leur recommande de les retourner en magasin. “Si le détaillant ou la plateforme continue de vendre ces articles, les consommateurs pourraient envisager d’informer leur autorité nationale de sécurité des aliments”, ajoute-t-elle.

Dans un communiqué, l’Organisation non gouvernementale Foodwatch, qui “se bat pour une alimentation sans risques, saine et abordable pour tous et toutes”, estime que l’Europe ne va pas assez loin. Elle rappelle que le formaldéhyde est reconnu cancérogène pour l’homme, puisque classé comme « substance cancérogène avérée pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), et que la mélamine peut affecter les voies urinaires ou les reins (classée cancérigène possible par le CIRC). 

Aussi, “si des produits ont été massivement retirés du marché parce qu’ils étaient non-conformes à la réglementation, pourquoi aucune information détaillée sur les produits et points de vente n’est-elle donnée aux consommateurs qui ont peut-être encore ces produits chez eux ?”, s’interroge Foodwatch. L’ONG appelle la Commission européenne à “procéder aux rappels publics afin d’informer un maximum de personnes qui utilisent cette vaisselle en bambou pour alimenter leurs enfants et leur permettre d’obtenir un remboursement”.



Source link

Related Posts

Leave a Comment