Un papy de 93 ans est aussi robuste qu’un homme de 40 ans : voici sa méthode

by



shutterstock 1932285176

Bien vieillir ? C’est possible et un Irlandais de 93 ans, Richard Morgan, le prouve en partageant ses astuces pour rester jeune. Les médecins soulignent cinq habitudes cruciales pour vieillir sereinement, mais une étude de cas dans le journal of applied physiology met en lumière le cas exceptionnel de cet homme au corps et à la santé d’un quarantenaire. Découvrez les secrets de ce multiple champion du monde d’aviron en salle, qui défie les stéréotypes du vieillissement avec son impressionnante forme physique.

La fascinante vitalité a 93 ans

Richard Morgan est un exemple impressionnant de maintien de la forme physique à un âge avancé. Sa réussite en aviron en salle, ainsi que son apparence physique remarquable, ont suscité l’intérêt de la communauté scientifique. Les études sur des individus comme lui peuvent fournir des informations précieuses sur les facteurs qui contribuent au bien-être physique et à la longévité. La pratique régulière de l’aviron en salle est un exercice cardiovasculaire complet qui sollicite de nombreux groupes musculaires. L’engagement continu de Morgan dans ce sport peut expliquer en partie son état physique exceptionnel. L’exercice régulier est généralement associé à des avantages pour la santé, notamment la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, le renforcement musculaire et la préservation de la densité osseuse.

Il est également possible que d’autres facteurs, tels qu’une alimentation équilibrée et un mode de vie sain, contribuent à la santé globale de Richard Morgan. La génétique peut ainsi jouer un rôle dans sa capacité à maintenir une forme physique exceptionnelle à un âge avancé.

Richard Morgan, 93 ans : des scientifiques penchent sur sa vitalité

Les études scientifiques sur des individus comme Richard Morgan pourraient aider à identifier les mécanismes biologiques et les habitudes de vie qui soutiennent la santé et la longévité. Cela pourrait inspirer d’autres personnes à adopter des modes de vie plus sains, mettant l’accent sur l’activité physique et la nutrition, pour promouvoir un vieillissement en meilleure santé.

Les chercheurs de l’université de Limerick ont cherché à percer les secrets de sa vitalité. Ils l’ont mis à l’épreuve en surveillant ses signes vitaux au cours d’une course épuisante de 2 000 mètres. Les résultats ont été stupéfiants : la fréquence cardiaque de Morgan a grimpé jusqu’à 153 battements par minute, l’une des plus élevées jamais enregistrées pour son groupe d’âge. D’autres analyses ont été réalisées, et il a été notamment constaté que son pourcentage de graisse corporelle était d’à peine 15 %, contre 30 % en moyenne pour les hommes de son âge. 

Les secrets révélés du champion d’aviron richard Morgan

Alors, quelle est la formule magique derrière la vigueur juvénile de Morgan ? Même si la génétique a joué un rôle, ses choix de vie sont un facteur indéniable. En fait, il n’a commencé son parcours de remise en forme qu’à l’âge de 70 ans, prouvant qu’il n’est jamais trop tard pour changer les choses.

Richard Morgan, âgé de 93 ans, offre un exemple de vieillissement actif. Autrefois boulanger et fabricant de piles, il avait des problèmes de genoux et ne pratiquait pas d’exercice régulier avant d’atteindre l’âge de 70 ans. C’est à ce moment-là qu’il a décidé de s’engager dans une routine d’entraînement, et aujourd’hui, il a parcouru l’équivalent de 10 fois le tour du monde en aviron. Les scientifiques en concluent que l’exercice, même débuté tardivement, a un impact positif sur le corps vieillissant. Bas Van Hooren, doctorant à l’Université de Maastricht (Pays-Bas) et co-auteur de l’étude, souligne l’importance d’étudier davantage les personnes âgées actives pour mieux comprendre le processus de vieillissement. Cette découverte remet en question l’idée que la diminution de la masse musculaire liée à l’âge est uniquement due au passage des années, suggérant que le manque d’exercice joue également un rôle.

Garder sa jeunesse : le programme sportif assidu de Richard Morgan, 93 ans

Comment Richard Morgan a-t-il réussi à maintenir, à 93 ans, un corps composé à 80 % de muscles, à 15 % de graisse, et avec un cœur robuste ? Sa routine, bien que variée, demeure simple. Il rame environ 30 km par semaine, consacrant 40 minutes par jour à cette activité. Son programme d’entraînement comprend des exercices à intensité variable, allant du facile (70 %) au modéré (20 %) et à l’intense (10 %). Il intègre aussi des séances de musculation deux à trois fois par semaine, réalisant trois séries de fentes et de boucles jusqu’à ressentir la fatigue musculaire. De plus, Morgan adopte un régime hyperprotéiné, consommant plus de protéines que les 60 grammes recommandés quotidiennement pour une personne de sa stature.

Bien que ses performances soient en légère baisse par rapport à celles d’il y a 15, 10 ou 5 ans, et qu’il puisse avoir bénéficié de prédispositions génétiques, Richard Morgan demeure la preuve qu’il n’est jamais trop tard pour adopter un mode de vie actif. Son parcours illustre un exemple inspirant de vieillissement en bonne santé, débutant l’exercice à un âge avancé.



Source link

Related Posts

Leave a Comment