Ulcère de la jambe : symptômes, causes, traitements

by



ulcerejambe

Définition : c’est quoi un ulcère de la jambe ?

Comme tous les ulcères cutanés, l’ulcère de la jambe correspond à une plaie qui ne cicatrise pas. Elle est plus ou moins profonde et douloureuse. 

L’ulcère de jambe est principalement dû à une cause vasculaire (veineuse et/ou artérielle). Ce mal touche environ 1% de la population générale. Les femmes après la ménopause sont davantage concernées.

Ulcération à la jambe : une plaie cutanée qui ne guérit pas

L’ulcère de la jambe ne guérit pas spontanément, une prise en charge hospitalière est nécessaire pour arrêter son développement insidieux. Le traitement cible la cause de l’ulcère et utilise certaines différentes techniques innovantes ou confirmées afin de soulager les symptômes. 

Comment reconnaître le début d’un ulcère de la jambe ?

L’ulcère peut se limiter à la surface de l’épiderme ou parfois s’enfoncer traversant le derme, l’hypoderme et pouvant parfois s’étendre jusqu’à l’os.

En cas de plaie qui ne guérit pas spontanément (voire qui s’aggrave) au niveau des membres inférieurs, il est préférable de consulter un médecin. Il pourrait en effet s’agir d’un ulcère notamment si vous souffrez d’une maladie vasculaire et en particulier d’une insuffisance veineuse.

Quelle est la cause d’un ulcère à la jambe ?

L’ulcère de la jambe peut avoir une origine veineuse ou artérielle. Il peut aussi être la conséquence d’une angiodermite nécrotique. Il apparaît spontanément ou à la suite d’un traumatisme ou d’une lésion cutanée (même minime).

Ulcère veineux (ulcère variqueux)

L’ulcère veineux est la conséquence d’une insuffisance veineuse. Il est une complication d’une phlébite ou de varices.  

Ulcère artériel

L’ulcère d’origine artériel peut survenir dans un contexte  :

–       d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) ;

–       d’examens médicaux comme une artériographie ou unecoronarographie. Ces observations médicales peuvent entraîner le détachement de fragments de plaques de cholestérol qui se déposent sur la paroi des artères et occluent les artères de petits calibres (origine micro circulatoire).

Angiodermite nécrotique

Ce type d’ulcère affecte davantage la personne âgée notamment en cas d’hypertension artérielle et.ou de diabète.

Quels sont les symptômes de l’ulcère de la jambe ?

Un ulcère peut se présenter de différentes façons :

–       L’ulcère veineux se développe généralement aux alentours de la cheville sur une zone qui présente des varices et varicosités. Va ensuite apparaître une plaie unique et de grande taille peu douloureuse. Le fond de l’ulcère est de couleur jaune ou rouge. La zone autour de l’ulcère peut être gonflée et arborer une couleur ocre.

–       L’ulcère artériel peut se traduire par l’apparition d’une ou de plusieurs lésion(s). Ces plaies sont douloureuses, de forme arrondie et creuse. Le fond de l’ulcère est jaune, rouge ou noir (nécrose). La peau autour de l’ulcère est lisse, sans poils, blanche et froide.

–       En cas d’angiodermite nécrotique, l’ulcère se présente sous la forme d’une petite plaque violette peu profonde et aux bords irréguliers sur l’avant de la jambe. Il est très douloureux. Il peut se recouvrir d’une croûte noire (nécrose). Autour de l’ulcère, la peau est aussi violette (appelée purpurique) ou inflammatoire (rouge, gonflée et douloureuse).

D’autres manifestations générales peuvent se présenter comme de la fatigue, une altération de l’état général ou encore de lafièvre (signe de gravité).

Quels sont les différents stades d’un ulcère de la jambe ?

 L’ulcère de la jambe est une plaie cutanée qui évolue en plusieurs étapes : 

  • Le stade de la nécrose : c’est la première phase de l’ulcère dès son apparition. La plaie est alors recouverte d’un tissu brun ou noir et sec. La cicatrisation est alors freinée par les débris nécrotiques. La guérison est rendue possible en favorisant l’élimination de ces débris par des soins de détersion mécaniques ou à l’aide de pansements. En l’absence de soins, l’aggravation de la nécrose peut mener à de multiples complications. 
  • Le stade fibreux : grâce aux traitements de la plaie, celle-ci retrouve de la vitalité et se recouvre d’un enduit jaunâtre. Néanmoins, à ce stade la paie est colonisée par de nombreux germes, ce qui peut entraîner une infection. Il peut y avoir un exsudat séreux parfois abondant. 
  • Le stade du bourgeonnement : cette phase signe le processus de guérison. Un tissu rouge se met en place. L’exsudat séreux peut être modéré. 
  • Le stade d’épidermisation : L’épiderme reprend progressivement sont aspect initial. Les exsudats sont faibles.

Est-ce qu’un ulcère à la jambe est dangereux ? Peut-on mourir ?

Les ulcères cutanés entraînent de nombreuses complications telles que : 

  • une surinfection microbienne de la plaie ;
  • une ostéite, c’est-à-dire infection de l’os (surtout si l’ulcère est creusant) ; 
  • des raideurs articulaires (ankylose de la jambe) ;
  • des troubles cutanés autour de la plaie comme de l’eczéma ou un érysipèle
  • une mutation en lésion cancéreuse ;
  • des troubles généraux : infection généralisée (septicémie), anémie ou dénutrition, un tétanos (si le patient n’est pas à jour de sa vaccination).  La septicémie peut potentiellement entraîner le décès en l’absence de traitement ; 
  • une hémorragie dans le cadre des ulcères veineux avec plaie de varice ; 
  • des complications psychologiques dues à la limitation de l’autonomie, l’impact négatif sur la qualité de vie et l’image de soi … 

Ulcère à la jambe : quels examens ?

L’examen clinique du médecin oriente le diagnostic. L’échographie-doppler artério-veineux des membres inférieurs permet ensuite d’observer l’état et le flux sanguin dans les veines et les artères. 

En cas d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), une artériographie (ou angioscanner) est réalisée.

 Il convient également de vérifier la bonne oxygénation des tissus par une oxymétrie transcutanée

Quels sont les traitements de l’ulcère de la jambe ?

Le traitement de la cause  est indispensable pour venir à bout de l’ulcère de la jambe (et éviter des rechutes).

Des soins locaux par des pansements sont pratiqués par un professionnel de santé expérimenté. Selon le stade de cicatrisation des greffes cutanées peuvent être réalisées.

  •  En cas d’atteinte veineuse, on mise sur l’élévation des membres inférieurs et le port de bas de contention. Parfois la chirurgie des varices est indiquée.
  • En cas d’atteinte artérielle, une chirurgie de revascularisation (pontage, dilatation) est souvent indiquée associée à la correction des facteurs de risque cardiovasculaires.
  • En cas d’angiodermite nécrotique, une hospitalisation est souvent nécessaire pour le traitement des signes cutanés, stabiliser la tension et le diabète.



Source link

Related Posts

Leave a Comment