Tumeur cérébrale : les téléphones portables augmentent-ils vraiment le risque ?

by



telephone tumeur

Une équipe de chercheurs de l’université d’Oxford s’est récemment penchée sur les effets potentiels des ondes électromagnétiques sur nos cerveaux. Souvent décriées, ces ondes émises par nos téléphones portables font l’objet de nombreuses polémiques. Et l’arrivée de la 5G n’a pas apaisé le débat.

Certains spécialistes s’accordent sur le fait que tenir un téléphone à proximité de sa tête, et par conséquent de son cerveau, peut favoriser la traversée des champs électromagnétiques dans les tissus cérébraux. Les chercheurs britanniques ont voulu en avoir le cœur net et savoir si l’utilisation du téléphone portable pouvait effectivement favoriser la survenue de tumeurs cérébrales.

Ils ont mené l’enquête pendant quatorze ans, auprès de 776 156 femmes. Leurs conclusions, parues ce 29 mars dans le Journal of the National Cancer Institute (source 1), en ont surpris plus d’un. Les volontaires, nées entre 1935 et 1950, ont chacune remplie un questionnaire tous les 3 à 5 ans, entre 2011 et 2011. Leurs réponses ont été enregistrées au sein du registre du service national du Royaume-Uni. 

Les chercheurs ont observé que 0,41 % des femmes qui ont utilisé modérément un téléphone portable ont développé une tumeur cérébrale. Tandis que 0,44 % des femmes qui ne s’étaient jamais servies d’un cellulaire ont développé un cancer du cerveau. « Comparativement aux non-utilisateurs, aucune association statistiquement significative n’a été trouvée […] pour l’utilisation quotidienne du téléphone cellulaire ou pour avoir utilisé des téléphones cellulaires pendant au moins 10 ans », indique l’étude.

Nos résultats appuient les preuves de plus en plus nombreuses selon lesquelles l’utilisation du téléphone cellulaire dans des conditions habituelles n’augmente pas l’incidence des tumeurs cérébrales, concluent les auteurs.



Source link

Related Posts

Leave a Comment