ses photos intimes fuitent sur Internet, elle identifie les coupables et met en garde

by


Coup dur pour la mère de famille reconvertie dans le X. Il y a quelques jours, les photos intimes d’Amandine Pellissard ont fuité un peu partout sur Internet. Mais la jeune femme met en garde les coupables qui, selon elle, seraient déjà identifiés.

Un changement de vie qui a fait grand bruit. Pour la famille Pellissard, c’est une reconversion radicale. Le couple Alexandre et Amandine Pellissard s’est fait connaitre dans Familles Nombreuses : la vie en XXL, un programme familial diffusé sur TF1. Depuis leur départ de l’émission, il y a quelques mois, ils ont décidé de faire carrière dans un tout autre domaine.

Les photos intimes d’Amandine Pellissard ont fuité sur Internet

C’est par le biais de plateformes de diffusion de contenus payants comme MYM ou Swame, que les Pellissard se sont lancés dans l’industrie du X. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fait grincer des dents. Beaucoup sont choqués par l’attitude du couple, parents de huit enfants.

Amandine Pellissard a toujours assuré que ses bambins étaient à l’abri et que photos et vidéos n’étaient accessibles qu’aux abonnés payants des sites concernés. Ce qui était censé protéger sa vie privée et son intimité. Enfin, c’était la théorie, car en pratique, des photos intimes de la maman ont fuité sur la toile, dévoilées par quelques indélicats.

Cela commence mal pour la maman reconvertie dans le X

La jeune femme a vivement réagi. « Les contenus ne sont pas libres de droits comme sur les réseaux gratuits. La propriété intellectuelle appartient au site qui héberge les photos puisque c’est du contenu payant », a-t-elle déclaré dans Public. C’est l’essentiel du modèle économique de la nouvelle activité du couple qui a décidé de monnayer ses charmes.

À lire également : 

D’après elle, les coupables sont déjà identifiés et seront sanctionnés

Pour elle, les coupables seront vite identifiés : Il y a quelque chose qui est activé sur mon profil et qui s’appelle le marqueur média. C’est-à-dire que tout est tracé, tout est identifié. De l’adresse IP de l’utilisateur, jusqu’à son nom, puisque de toute façon, c’est une plateforme à laquelle tu ne peux pas accéder sans faire valider ta carte d’identité ».

D’après Amandine Pellissard, ceux à l’origine de la diffusion risquent gros. « Non seulement la personne se voit faire sauter son compte, mais il a une amende automatiquement et le site qui héberge les contenus frauduleux prend une amende aussi« . Reste que dans pareil cas, il est très difficile de contrôler et de stopper la propagation sur d’autres sites. Ce genre d’images peut très vite devenir viral.





Source link

Related Posts

Leave a Comment