Selon une étude, les sports d’équipe liés à moins de problèmes de santé mentale pour les enfants

par



enfant sport

Pour la santé mentale, il serait préférable d’inscrire ses enfants à un sport d’équipe. C’est en tout cas la conclusion d’une étude (source 1) menée par des chercheurs de la California State University, aux États-Unis. En effet, selon eux, la participation à un sport d’équipe est associée à moins de problèmes de santé mentale. A l’inverse, les enfants qui font de la lutte ou du tennis seraient davantage exposés à des problèmes de santé mentale que les enfants non sportifs. Ces conclusions ont été publiées dans la revue en libre accès PLOS ONE le 1er juin 2022.

Cette étude a été menée grâce à l’analyse des données de 11 235 enfants âgés de 9 à 13 ans. Les parents ont donné des informations sur la santé mentale des enfants via une formulaire. Ces informations ont ensuite été mises en relation avec les différentes pratiques sportives. Au regard de cette analyse, les chercheurs ont constaté que ceux qui étaient inscrits à un sport d’équipe étaient moins susceptibles de présenter des signes d’anxiété, de dépression, de retrait ou des problèmes d’attention.

Privilégier les sports d’équipe

A l’inverse, ils ont constaté que les enfants qui pratiquaient exclusivement des sports individuels avaient tendance à avoir de plus grands problèmes de santé mentale que ceux qui ne pratiquaient pas du tout de sport. « Les enfants et les adolescents qui pratiquaient exclusivement des sports d’équipe, comme le basketball ou le soccer, avaient moins de problèmes de santé mentale que ceux qui ne participaient à aucun sport organisé. Cependant, à notre grande surprise, les jeunes qui ne pratiquaient que des sports individuels, comme la gymnastique ou le tennis, avaient plus de problèmes de santé mentale que ceux qui ne participaient pas à des sports organisés », résument les auteurs de cette étude.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire