Se gratter la langue pour une meilleure hygiène bucco-dentaire ?

by



brosser sa langue

L’hygiène bucco-dentaire fait régulièrement des émules sur les réseaux sociaux. Dernière tendance en date ? L’utilisation d’un petit appareil en forme de U, une sorte de racleur, à utiliser après le brossage de la langue pour éliminer les dépôts résiduels d’aliments et les bactéries présentent dans notre bouche à moindre coût. De quoi se laisser tenter. Mais certaines précautions doivent être prises.

Le grattage de langue, « une tendance pour 2023 »

Interrogé par le Daily Mail, le Dr Sandeep Patel, chirurgien-dentiste, a récemment conforté les bienfaits du grattage de langue : « Souvent, après avoir mangé ou bu, notre langue peut sembler pâteuse ou avoir besoin d’un nettoyage. Ainsi, matin et soir, gratter votre langue peut aider à éliminer les bactéries de cette zone pour bannir la mauvaise haleine, prévenir l’inflammation des gencives et les caries » (source 1).

Le mode d’emploi pour un nettoyage efficace est simple : il suffit d’utiliser le grattoir à l’arrière de la langue, de le faire tourner vers l’avant à plusieurs reprises, de le rincer sous l’eau tiède entre les grattages, puis de bien se nettoyer la bouche. Réitérez l’opération matin et soir.

« Cette tendance orale devrait devenir extrêmement populaire en 2023 », prédit le Dr Patel. Et d’ajouter :

L’acte de gratter la langue a souvent été limité à l’industrie du bien-être, mais il fait maintenant son chemin dans le courant dominant et devient une étape de routine dans votre routine d’hygiène buccale. 

Quels sont les risques ? Quelles précautions prendre ?

Il est important de rappeler que le « grattage » de langue ne remplace pas le brossage des dents, l’utilisation de fil dentaire et de bains de bouche

Il n’est utile que si on constate la présence d’un dépôt blanchâtre sur la surface de la langue, composé de salives et de bactéries.

Par ailleurs, il faut bien utiliser un gratte-langue en métal ou en plastique, non une brosse à dents. Ses poils risqueraient de créer des micro-lésions sur la langue, dans lesquelles les bactéries s’empresseraient de s’engouffrer, ce qui risque d’aggraver la mauvaise haleine (halitose). 

Dernier conseil, et non des moindres, n’abusez pas de ce dispositif ! Comme les bains de bouche à outrance, le grattage excessif de la langue risque de déséquilibrer la flore buccale en détruisant les bactéries endogènes indispensables, ce qui aura également pour effet contre-productif de favoriser la mauvaise haleine. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment