Salmonelle : ne mangez surtout pas ces saucisses de canard !

par



sauscisses canard grillees

Plusieurs lots de saucisses de canard font l’objet d’un rappel sanitaire depuis ce lundi. En cause ? La présence de bactéries responsables de la salmonellose, une infection digestive courante et invalidante. 

Ces derniers étaient commercialisés à travers toute la France entre le 21 juin et le 4 juillet dans les enseignes Carrefour, Leclerc, Super U et Intermarché. Tous ont pour date limite de consommation (DLC) le 5 juillet 2022.

Quels sont les produits rappelés ?

Deux types de produits sont concernés : 

  • la saucisse pur canard façon Toulouse, produite par le Grenier des Gastronomes (LGDG). Elle est conditionnée sous vide en portion de 500 g, et a été commercialisée du 21 juin au 4 juillet dans les enseignes Intermarché, E. Leclerc et Super U. Le lot concerné porte le numéro 22171311 et le code GTIN 3700518702102.
  • un lot de six saucisses pur canard façon chipolata, produites par Les Thomasines. Ce produit est commercialisé depuis le 21 juin par Carrefour Contact, Carrefour Market et E. Leclerc. Le lot problématique porte le numéro 22171301 et le code GTIN 370058705400.

Quels risques si vous consommez ces produits ?

Ces lots de saucisse ne doivent absolument pas être mangés ! Si l’un de ces produits se trouve dans votre frigo, ne le consommez donc pas et jetez-le. Vous avez également jusqu’au 30 juillet 2022, date de fin de la procédure de rappel, pour retourner le(s) article(s) en magasin et obtenir un remboursement.

Pour rappel, les infections par des bactéries du genre Salmonella représentent la deuxième cause de maladies d’origine alimentaire en Europe (source 1). La plupart du temps, elles se manifestent par une gastro-entérite aigüe, qui se traduit par : 

  • des troubles gastro-intestinaux (douleurs abdominales, diarrhées, vomissements),
  • de la fièvre,
  • des nausées
  • et des maux de tête.

Ils surviennent généralement 6 à 72 heures après la consommation des produits contaminés et peuvent durer entre deux et sept jours, précise Rappel conso. 

En cas de symptômes, ou au moindre doute, contactez votre médecin traitant, ou un médecin généraliste disponible. Les conséquences d’une telle infection peuvent être graves, voire mortelles pour plusieurs publics à risque (déshydratation, fièvre typhoïde, etc) : 

  • les nourrissons,
  • les femmes enceintes,
  • les personnes âgées, 
  • les personnes immunodéprimées, 
  • les personnes atteintes de malnutrition,
  • etc. 

« En l’absence de symptômes dans les 7 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin », indique Rappel conso

 Pour plus de précisions sur la procédure à suivre, contactez le 06 75 65 38 22.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire