Qu’est ce que le collagen banking, cette tendance beauté pour une peau rebondie, sans aucune ride ?

by



1 4

Qui dit rides à combler, dit collagène. Voilà un refrain que les beautystas, mais pas que, entendent en boucle depuis des années. Et pour cause, en se penchant sur le sujet, on se rend vite compte qu’il offre véritablement à boire et à manger.

Le collagen banking ou gestion du collagène en français

En effet, cette protéine contenue dans notre corps, que l’on trouve principalement dans la peau, les os, le cartilage, les tendons et les dents, fait partie des ingrédients les plus prisés en cosmétologie. Crèmes, poudres, boissons ou encore gélules, la protéine miracle, porteuse de la promesse d’une peau rebondie, s’invite partout et c’est tant mieux, selon des spécialistes qui nous invitent d’ailleurs à prendre grand soin de celui que l’on produit nous-mêmes.

Le terme collagen banking, gestion du collagène en français, « fait référence à la protection et à la préservation du collagène de votre peau », explique Angela Taylor, experte en soins de la peau chez Dermalogica. « La perte de collagène liée à l’âge est inévitable, mais nous pouvons tous prendre des mesures pour aider à maintenir la santé de notre peau et de notre collagène », ajoute-t-elle.

Préserver au mieux les niveaux de collagène

La production de collagène atteint son pic vers l’âge de 20 ans. À partir de 30 ans environ, la perte annuelle des fibres de collagène est estimée à environ 1,5 % par an, avant d’accélérer significativement après 45 ans. Résultat, la peau flétrit petit à petit. Le vieillissement cutané est en marche.

Comme lors de toute période de disette annoncée, il vaut mieux « faire des réserves » afin de la traverser sans trop d’encombres. « Différentes approches existent lorsqu’il est question de ‘stocker’ ou de préserver les niveaux de collagène », explique Angela Taylor. « Celles-ci comprennent le port quotidien d’une protection solaire, le maintien de l’hydratation de la peau, l’utilisation d’antioxydants, de rétinoïdes topiques et d’actifs qui peuvent favoriser et protéger la production de collagène », signifie-t-elle.

À lire également :

La routine beauté qui va bien

Le protocole préconisé par la spécialiste est le suivant. D’abord, elle nous suggère d’intégrer à notre routine beauté un sérum à base de collagène à coupler avec un autre à la vitamine C, molécule qui a la capacité de stimuler la synthèse du collagène dans l’organisme. Autre soin à appliquer impérativement en journée : un SPF dont il n’est plus nécessaire de rappeler l’importance.

Aussi, Angela Taylor invite ceux qui ont à cœur de ne pas se retrouver en carence à considérer des « traitements professionnels tels que le microneedling, qui peuvent stimuler la production de collagène. » Également appelée thérapie d’induction de collagène ou induction percutanée de collagène, le microneedling repose sur l’utilisation d’un appareil doté d’aiguilles qui créent des micro-perforations dans la peau pour un effet rajeunissant.



Source link

Related Posts

Leave a Comment