Quel est le point commun entre le cerveau et les testicules ?

par



shutterstock 762804592 min

On dit souvent que les hommes ont le cerveau entre les jambes lorsqu’il s’agit de critiquer un choix qui nous semble peu respectable. Mais selon une étude, cet adage contient une part de vérité ! Des chercheurs de l’université d’Aveiro au Portugal et de l’université de Birmingham au Royaume-Uni ont mis en lumière les similitudes entre le cerveau et les testicules dans une étude publiée le 2 juin dernier dans la revue Open Biology de la Royal Society.

Bien que le cerveau ait un rôle plus complexe que les testicules, selon cette étude, « le cerveau et les testicules possèdent le plus grand nombre de protéines en commun, comparés à d’autres organes », affirme Barbara Matos de l’université d’Aveiro.

D’autres études avaient déjà montré le lien entre troubles sexuels et cérébraux, voire l’impact de l’intelligence sur la qualité du sperme.

Quel est le point commun entre le cerveau et les testicules ?

Les chercheurs ont comparé les protéines de 33 organes, y compris le cœur, les intestins, les ovaires ou encore le placenta et ont trouvé que les testicules et le cerveau avaient 13 442 protéines en commun. Ils partagent le plus grand nombre de gènes parmi tous les organes du corps. Ces protéines sont utiles au développement des organes et à la communication entre cellules. Mais cela ne devrait pas tant nous surprendre puisque ces deux organes demandent beaucoup d’énergie, qu’il s’agisse de réfléchir ou dans la production de spermatozoïdes.

Bien que leurs fonctions soient différentes, les neurones fonctionnent d’une façon très similaire au sperme, appelée exocytose. C’est un mécanisme de sécrétion de biomolécules de la cellule vers son environnement extérieur : c’est ainsi que les cellules du cerveau communiquent entre elles ou que le sperme fusionne avec l’ovule pour le fertiliser. Les chercheurs précisent que c’est un sujet trop peu analysé qui nécessite une étude approfondie afin de connaître le lien entre dysfonctionnements sexuels et cérébraux.

Comment deux organes si différents peuvent avoir tant en commun ?

Les chercheurs pointent du doigt l’évolution de l’espèce comme responsable de ces similitudes. Tout comme les koalas ont des empreintes digitales plus ou moins similaires aux nôtres, cela pourrait expliquer comment deux organes qui, de prime abord n’ont rien à voir, peuvent partager autant de ressemblances.

Les êtres humains ont environ 60 gènes uniques, qui nous différencient du chimpanzé et qui peuvent donc être trouvés pour la plupart dans le cerveau et les testicules. Alors si les hommes ont le cerveau entre les jambes, cela ne veut pas dire qu’ils sont plus intelligents que les femmes : au contraire, le cerveau de celles-ci a plus de choses en commun avec leurs testicules qu’on ne pourrait le croire !

A lire aussi : 





Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire