Que sait-on de la pneumonie d’origine inconnue qui a déjà fait trois morts en Argentine ?

by



pneumonie argentine

Une pneumonie « d’origine inconnue » semble avoir fait surface en Argentine. C’est du moins ce qu’a déclaré le ministre provincial de la Santé, Luis Medina Ruiz, ce 1er septembre. À date, elle a déjà fait trois morts dans la clinique privée Luz Medica de San Miguel de Tucuman, au nord-ouest du pays. Les victimes ? Deux soignants et une patiente de 70 ans, opérée à trois reprises pour un problème de vésicule biliaire. 

Des symptômes sévères

Sur les neuf malades enregistrés entre le 18 et le 23 août 2022, huit étaient membres du personnel soignant. Tous présentaient les symptômes d’une pneumonie sévère :

  • détresse respiratoire,
  • inflammation des poumons,
  • forte fièvre,
  • et vomissements.

Selon le ministre de la Santé argentin, covid-19, grippe, influenza de type A et B et hantavirus ont déjà été écartés. La patiente de 70 ans décédée pourrait « en principe » être la patiente zéro, « mais c’est encore à l’examen », a précisé Luis Medina Ruiz. Des échantillons ont été transmis au laboratoire argentin de référence, l’institut Malbrán à Buenos Aires. 

Une transmission qui semble faible

Le ministre de la Santé de Tucumán a indiqué que l’origine de la pathologie pourrait être infectieuse, mais que « des causes toxiques, environnementales » n’étaient pas exclues. Des analyses sont actuellement en cours sur l’eau et les systèmes de climatisation.

Pour l’instant, la transmission de personne à personne semble plutôt faible, puisque les proches des patients contaminés ne présentent aucun symptôme. Sur les six patients toujours malades, quatre sont hospitalisés et deux sont isolés chez eux. La clinique recherche activement d’autres potentiels cas positifs, mais aucun autre malade n’a encore été recensé en-dehors de l’établissement. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment