Qu’appelle-t-on le syndrome pieds-mains-bouche chez le bébé ?

par



istock 1208598226 kipgodi

Qu’est-ce que le syndrome pieds-mains-bouche ?

Maladie de la petite enfance, le syndrome pieds-mains-bouche est lié au Coxsackie A, un virus de la familledes entérovirus. Cette infection virale se manifeste par de la fièvre et l’éruption de petites vésicules sous la plante des pieds, sur la paume des mains et au niveau de la bouche. D’où son nom ! Le plus souvent bénigne, elle peut néanmoins s’avérer grave chez les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes.

Épidémiologie

Le virus Coxsackie sévit sous forme épidémique principalement au printemps, en été et jusqu’au début de l’automne en France. Si la maladie atteint surtout les enfants âgés de 6 mois à 4 ans, elle peut également toucher les adolescents et les adultes.

Comment reconnaître le syndrome pieds-mains-bouche chez le bébé ?

« L’examen est principalement clinique, précise le Dr. Thomas Dailland. L’apparition de petites vésicules sur la paume des mains, la plante des pieds et dans la bouche est vraiment caractéristique de la maladie ».

Quels sont les principaux symptômes ?

Le syndrome pieds-mains-bouche se traduit souvent par les symptômes suivants :

  • une fièvre légère à modérée
  • un mal de gorge
  • des maux de tête
  • et surtout l’éruption de petits boutons sous la plante des pieds, sur la paume des mains ainsi qu’au niveau de la bouche.

L’atteinte buccale se manifeste par un érythème pharyngé. Des points rouges appelés papules apparaissent autour de la langue, sur les gencives et à l’intérieur des joues puis ils se transforment en vésicules (cloques) qui éclatent rapidement avant de laisser la place à de petits ulcères ressemblant à des aphtes

L’atteinte de la bouche est parfois très douloureuse pour l’enfant et peut l’empêcher de s’alimenter. Dans ce cas, une hospitalisation sera nécessaire pour le réhydrater, confirme le Dr. Dailland.

Et d’ajouter : « Il arrive que le tableau ne soit pas complet et que l’atteinte soit uniquement localisée au niveau des mains et de la bouche par exemple. Il peut exister aussi, notamment chez le nourrisson, des lésions au niveau des cuisses ou du siège ».

Pieds-mains-bouche ou varicelle : quelle est la différence ?

Le syndrome pieds-mains-bouche se distingue de la varicelle par la localisation de l’éruption. « En effet, dans la varicelle, les petites vésicules qui s’accompagnent de fortes démangeaisons vont apparaître d’abord sur le cuir chevelu et le torse avant de s’étendre à l’ensemble du corps, explique le pédiatre. Tandis que dans le syndrome pieds-mains-bouche, comme son nom l’indique, celles-ci sont localisées au niveau de la plante des pieds, de la paume des mains et de la bouche. Et surtout, les boutons ne grattent pas ».

Est-ce que le virus Coxsackie est contagieux et quelle est sa durée d’incubation ?

Le virus Coxsackie est très contagieux. « En général, la période d’incubation dure de 3 à 5 jours avant l’apparition des premiers symptômes », confie le Dr. Dailland. L’enfant est contagieux quelques jours avant l’éruption, pendant la manifestation de la maladie et parfois bien après la disparition des signes cliniques. « Le virus continue d’être excrété plusieurs semaines après avoir été contaminé et ce, même si on est asymptomatique », confirme le Dr. Christelle Vauloup-Fellous, virologue.

Quel est le mode de transmission du virus coxsackie ?

Très contagieux, le virus Coxsackie se transmet par contact direct avec l’enfant infecté – par l’intermédiaire des gouttelettes de salive, au contact des lésionscutanées ou encore via des objets contaminés (bavoirs, jouets, cuillères, etc.). Les lieux de collectivité – crèches, écoles, cantines – sont particulièrement propices à la diffusion du virus.

À l’heure actuelle aucun vaccin ne permet de prévenir cette infection virale bénigne. Afin d’éviter d’être contaminé, il est important de respecter certains gestes barrières :

  • lavez-vous régulièrement les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique avant et après chaque contact avec votre enfant : par exemple, après lui avoir essuyé le nez, après avoir changé sa couche ou encore avant de préparer le repas,
  • évitez de partager le linge de toilette de l’enfant contaminé par le virus,
  • évitez que votre enfant malade ne s’approche trop près de personnes fragiles (malades) et des femmes enceintes,
  • enfin nettoyez les surfaces, les objets et les jouets en contact avec l’enfant malade afin de limiter la contamination.

Combien de temps dure le syndrome pieds-mains-bouche ?

L’éruption du syndrome pieds-mains-bouche dure entre 7 et 10 jours.

Est-ce qu’un adulte peut attraper la maladie ?

Bien que l’infection virale soit surtout répandue chez les jeunes enfants, il est possible d’être infecté à l’âge adulte. C’est pourquoi les personnes immuno-déprimées ainsi que les femmes enceintes non immunisées doivent être particulièrement vigilantes et respecter des mesures d’hygiène rigoureuses :

  • lavage des mains fréquent
  • nettoyage des surfaces contaminées
  • ne pas lécher la cuillère du yaourt de son enfant, etc.

Quels sont les risques chez la femme enceinte ?

Infection virale bénigne de la petite enfance, la maladie pieds-mains-bouche peut s’avérer dangereuse pour le fœtus chez la femme enceinte non immunisée. Le virus peut en effet occasionner une fausse couche au premier trimestre ; une mort fœtale in utero au cours des deuxième et troisième trimestres de grossesse ou des infections néonatales graves. Si vous êtes enceinte et que vous avez un enfant infecté par le virus dans votre entourage, n’hésitez pas à en parler à votre médecin lors d’une consultation prénatale. « Il pourra vous prescrire une sérologie et un test PCR (prélèvement dans la gorge) afin de vérifier que vous n’avez pas été contaminée, précise le Dr. Christelle Vauloup-Fellous, virologue. Dans le cas contraire, une surveillance étroite de la grossesse sera mise en place avec notamment un suivi échographique pour vérifier le rythme cardiaque du futur bébé ».

Quel est le traitement ?

Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement contre cette infection virale. « Le traitement du syndrome pieds-mains-bouche est uniquement symptomatique, confirme le Dr. Thomas Dailland. On prescrira du paracétamol pour faire baisser la fièvre. En général, il n’y a pas besoin de soins locaux parce que les lésions ne démangent pas comme la varicelle. Si l’état du bébé ou de l’enfant se dégrade, qu’il a des difficultés à s’alimenter ou à boire (risque de déshydratation), il faut consulter son médecin généraliste. Une hospitalisation peut en effet être nécessaire pour réhydrater le tout-petit et soulager sa douleur au niveau de la paroi pharyngée ».

Syndrome pieds-mains-bouche et éviction de l’école

Le syndrome pieds-mains-bouche n’est pas en soi un motif d’éviction de la crèche ou de l’école. « En revanche, mieux vaut garder son enfant à la maison le temps qu’il se sente mieux », conseille le Dr. Thomas Dailland.

 

 



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire