Première mondiale : une mâchoire en titane imprimée en 3D greffée avec succès

par



low res foto kaak.png

Pour la première fois, une mâchoire inférieure en titane imprimée en 3D a été implantée avec succès, chez un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou.

Réalisée après 4 ans de recherche par l’Institut néerlandais du cancer, cette réussite médicale représente un espoir dans le traitement de ce type de cancer. Car comme le soulignent les chercheurs à l’origine de cette prouesse technique (Source 1), les tumeurs dans et autour de la mâchoire inférieure sont souvent traitées en enlevant une partie de l’os de la mâchoire (mandibule). La mandibule est reconstruite, si possible, avec de l’os provenant d’un autre endroit du corps, généralement le péroné, ce petit os de la partie inférieure de la jambe. Complexes, ces méthodes de reconstruction nécessitent de rétablir une connexion entre les organes, et entraînent également une morbidité au niveau du site donneur. A l’inverse, la greffe de plaques métalliques comporte d’autres inconvénients : détachement des vis par lesquelles elles sont fixées, cassure… 

Ici, la mâchoire inférieure a été recréée à l’aide d’une imprimante 3D et des scanners et imageries réalisées en amont. Plus solide, cet implant sur mesure s’est avéré plus léger et mieux mis en place. La mâchoire en titane a conservé le même ajustement et la même pression sur la muqueuse que la mâchoire d’origine, de quoi réduire a priori le risque de complications. Le rendu esthétique est également bien meilleur.

Première mondiale, cette innovation devrait être disponible à plus large échelle dès 2023-2024 selon les chercheurs. Les scientifiques travaillent par ailleurs à utiliser ce même procédé pour d’autres greffes au niveau du visage et du crâne.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire