Pour vivre longtemps, faut-il manger des brocolis ?

par



brocolis

Vivre longtemps et en bonne santé. Une équation dont nous rêvons tous. Dans un livre, le biologiste danois  Nicklas Brendborg s’est intéressé aux mystères du vieillissement. Comme le rapporte le Daily Mail (source 1), l’auteur dévoile certains conseils pour vivre plus longtemps.

A commencer par l’alimentation. Ainsi, il assure que le brocoli, le chou frisé et le chou sont bons pour nous mais sans vraiment l’être. En effet, ces légumes verts à feuilles sont bons pour nous parce qu’ils sont … mauvais pour nous. « Ces plantes ne veulent pas être mangées, elles veulent juste grandir, produire des graines et laisser une progéniture », assure l’auteur. Mais c’est parce qu’ils sont toxiques qu’ils sont également bons pour nous puisqu’ils déclenchent les mécanismes de défense de notre corps.  S’il fallait retenir une règle des conseils de l’auteur ce serait qu’il y a une quantité idéale pour chaque aliment.

Le biologiste déconseille les suppléments en antioxydants : « Il semble que les suppléments d’antioxydants  favorisent la croissance et la propagation de certains cancers plutôt que de les limiter… des antioxydants excessifs interfèrent avec le processus de renforcement et de santé de l’exercice ».

Des exercices intenses

Selon le spécialiste, l’exposition à certains stress renforcent le corps comme des exercices intenses (mais pas jusqu’à l’épuisement), un fort ensoleillement (mais pas des coups de soleil), la haute altitude (pour rendre nos poumons plus efficaces) et la faim. « Ce n’est pas tant une course qui est bonne pour vous que les mécanismes de récupération qu’elle déclenche », ajoute l’auteur.

« Votre corps pompe exactement la bonne quantité d’antioxydants, envoie des nutriments supplémentaires pour réparer les muscles, le cœur devient plus fort et ainsi de suite. Mais courez jusqu’à l’épuisement et vous pouvez laisser votre système immunitaire affaibli pendant des jours », souligne le biologiste. Avant de donner une dernière consigne : « Notre durée de vie n’est héréditaire qu’environ un tiers au maximum, nous dit-on: le reste dépend de nous, de l’alimentation, de l’exercice et du sommeil. Et juste ce qu’il faut de stress« .



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire