« Perte de temps et d’argent »: Frédéric Beigbeder se confie sur son addiction à la cocaïne

par



une beibgeder cocaine

Dans un article intitulé « Mes adieux à la coke » et publié ce jeudi 15 juin chez le Nouvel Obs, Frédéric Beigbeder se livre sans tabou sur son addiction à la cocaïne (source 1).  

Pendant longtemps, la drogue occupait une place importante aussi bien dans sa vie personnelle que dans ses écrits. Mais l’écrivain a fini par constater les ravages provoqués par ses excès, notamment sur le plan sexuel

« Je ne peux pas dénombrer tous les fiascos que j’ai accumulés. Il m’est souvent arrivé de m’excuser au lit pour avoir rendu copie blanche, avant de gober un Stilnox et de me réveiller seul dans une chambre d’hôtel », admet-il.

« La drogue des timides »

Tombé dans l’addiction, Frédéric Beigbeder évoque que nombre de ses proches ont tenté de l’aider, sans succès. Comme beaucoup, la cocaïne lui permettait d’avoir plus de confiance en lui. « On ne comprend rien à la coke si l’on ne dit pas que c’est la drogue des timides », résume-t-il.

L’auteur dit avoir arrêté la cocaïne simplement parce qu’elle est devenue « has-been ». Il s’en est rendu compte pour la première fois en 2005 quand, au bord d’une piscine au Festival de Cannes, il a proposé de la cocaïne à un jeune Yann Barthes. Ce à quoi l’animateur de Quotidien lui aurait répondu : « Nan, mais Fred, tu sais, c’est pas trop notre truc »

« Si je fais aujourd’hui solennellement mes adieux à la coke, c’est donc par élitisme, mais aussi pour que mes enfants sachent quelle perte de temps et d’argent cette habitude représente », écrit l’auteur.

Ainsi, il met en garde les nouvelles générations sur cette drogue qui s’est banalisée et « vulgarisée dans la France périphérique« . En effet, le nombre de consommateurs ayant expérimenté la cocaïne aurait été multiplié par quatre ces 20 dernières années. À l’échelle européenne, elle est devenue la deuxième drogue illicite la plus consommée. (source 2)

Pour la remplacer, Frédéric Beigbeder a quelques idées : « le vin de Meursault, les romans, le jardinage… Les trois occupations les plus healthy sont : le sexe, le sexe, le sexe. »



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire