Pédicure-podologue : pourquoi et quand faut-il aller en voir un ?

by



podologue

Titulaires d’un diplôme d’État de pédicure-podologue (délivré après une formation de 3 ans), les pédicures-podologues traitent les problèmes d’ongles et de peau, ainsi que toutes les affections liées à la structure du pied et à la marche. De nombreuses pathologies touchent le pied, des plus bénignes aux plus graves pouvant entraîner une importante perte d’autonomie.

Pédicure, podologue, soin des pieds en institut : quelles différences ?

Il n’y a pas de ‘podologues’ ou de ‘pédicures’ : il s’agit d’un seul et même métier.

Les deux termes renvoient aux actes réalisés par les pédicures-podologues :

  • la pédicurie correspond au traitement d’affections de la peau et des ongles,
  • la podologie est la réalisation d’appareillages spécifiques tels que les semelles orthopédiques.

Les pédicures-podologues sont tous formés pour réaliser les deux types d’actes, même si certains se spécialisent plutôt dans la pédicurie ou la podologie.

Les soins de pédicurie prodigués par les pédicures-podologues n’ont rien à voir avec la mise en beauté des ongles (ou pédicure) effectuée par une esthéticienne dans un institut de beauté.

Soin des pieds : un pédicure-podologue est-il médecin ? Quelles études ou formation ?

Comme leur nom l’indique, les pédicures-podologues sont les professionnels de santé spécialistes du pied. Ils ne sont pas médecins mais des professionnels de santé paramédicaux de premier recours. Il y a plus de 14 00 pédicures-podologues en France, et la quasi-totalité travaille dans un cabinet libéral (le reste exerce en milieu hospitalier).

Pour exercer le métier de pédicurepodologue, le diplôme d’État (DE) est obligatoire. Le diplôme d’État de pédicure-podologue s’obtient après une formation de 3 ans (après une formation ou un bac scientifique de préférence) dans des instituts spécialisés agréés par le ministère des Solidarités et de la Santé. Au nombre de 14, les instituts de formation sont majoritairement privés.

Quel est le rôle d’un pédicure-podologue ? Quand aller en voir un ?

Spécialiste paramédical, le pédicure-podologue « joue un rôle majeur dans la prévention, le diagnostic et le traitement de nombreuses pathologies du pied. Il compense ou traite d’éventuelles malformations ou déformations du pied, ou remédie à des troubles de la statique entraînant des douleurs au niveau de l’appareil locomoteur. Son expertise porte également sur le retentissement fonctionnel dans la prise en charge des troubles de l’équilibre, ou encore la prévention des chutes chez les personnes âgées », selon l’Ordre national des pédicures-podologues.

Il a également un rôle essentiel dans la prise en charge des patients avec des problèmes aux pieds liés à une maladie comme le diabète, un cancer ou l’arthrose.

Comment se passe une séance chez un pédicure-podologue ? Que fait-il ?

Le professionnel commence par établir un diagnostic. Pour cela, il examine l’état des pieds et vérifie la posture. Il définit ensuite la thérapie à adopter et prescrit si besoin des crèmes ou pansements par exemple. Enfin, il traite le patient en réalisant des soins de pédicurie, et si besoin réalise des prothèses ou orthèses.

Les soins de pédicurie pour quelles affections ?

Le pédicure-podologue traite grâce à des soins de pédicurie :

  • les pathologies dermatologiques du pied : cor, verrue, durillon, œil-de-perdrix, mycoses, crevasses, syndrome main-pied, dyshidrose (forme d’eczéma localisée aux mains et aux pieds)…
  • les pathologies de l’ongle : ongle incarné, ongle mycosé, onycholyse (décollement de l’ongle).

Le pédicure-podologue réalise aussi des orthèses

Le pédicure-podologue intervient aussi sur les malformations ou déformations du pied, en réalisant des appareillages spécifiques comme des chaussures thérapeutiques, des semelles orthopédiques. Depuis la promulgation de la loi Rist en mai 2023 (source 1), il peut prescrire directement ces orthèses plantaires et ces semelles orthopédiques, ce qui évite au patient une consultation chez un médecin.

  • Il peut façonner des appareillages (orthèses) en silicone pour les orteils ou les ongles, notamment pour limiter le développement d’un hallux valgus. Cette déviation du gros orteil avec une exostose osseuse (« oignon ») peut devenir très douloureuse.
  • Pour compenser un défaut dans la structure du pied ou dans la façon de marcher, il peut être amené à confectionner des semelles orthopédiques sur mesure, généralement sur ordonnance. « Ces orthèses plantaires permettent d’atténuer les douleurs musculaires, ligamentaires ou articulaires qui en découlent par un rééquilibrage de la marche », explique Daniel Benjamin, pédicure-podologue. Dans le cas précis de trouble statique lié à une problématique des pieds, le pédicure-podologue peut travailler en collaboration avec un médecin posturologue.

Consultation chez un podologue : quel tarif ? quel remboursement ? faut-il une ordonnance pour aller en voir un ?

La consultation chez un pédicure-podologue coûte 35 € en moyenne. Il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour consulter un pédicure-podologue.

Elle est prise en charge par la Sécurité sociale seulement pour les patients diabétiques gradés 2 et 3, car ils présentent un risque élevé de lésions aux pieds (5 à 8 consultations par an sur ordonnance). Le podologue peut se déplacer à domicile chez les patients à mobilité réduite.

Certains soins de pédicurie, comme les ongles incarnés, ne sont remboursés par l’Assurance maladie que d’1 € environ et seulement sur prescription médicale, mais peuvent bénéficier d’un remboursement complémentaire d’une mutuelle.

La base de remboursement par l’Assurance maladie des orthèses plantaires (semelles orthopédiques) sur prescription médicale varie selon votre pointure : par exemple, 28,86 € pour une paire au-dessus du 37 ;  25,88 € pour une paire dont la pointure est inférieure à 28. Le taux de remboursement sur ce tarif de base est de 60 %, le reste pouvant être pris en charge par la mutuelle.

Les pédicures-podologues proposent chaque année une journée de sensibilisation à la santé du pied : des consultations gratuites sont proposées dans une centaine de sites. Plus d’informations sur le site de l’Union française pour la santé du pied.



Source link

Related Posts

Leave a Comment