On a trouvé la bonne excuse pour boulotter du chocolat ! Selon la science, c’est bon pour nous !

by



biba5 53

Le chocolat est à la fois un produit du quotidien (pour les accros) et un symbole de fête. À l’approche de Noël ou de Pâques, il envahit les rayons. Les maîtres chocolatiers rivalisent de créativité pour présenter des œuvres à la fois belles et gourmandes. Issu d’Amérique centrale, cet aliment, d’abord essentiellement consommé en boisson, a conquis le monde. Il prend diverses formes, du chocolat chaud réconfortant à la tablette luxueuse. On l’emploie bien entendu beaucoup en cuisine, en pâtisserie plus particulièrement. 

Favori de nombreux enfants, mais aussi compagnon régulier d’innombrables adultes, le chocolat se rencontre avec différentes concentrations de cacao. Pour les connaisseur·se·s, pas de problème ici à céder au côté obscur. Plus c’est le chocolat est noir, plus la saveur est intense. Cependant, le plaisir est parfois un peu perturbé par des allégations qui mettent en garde contre la surconsommation de chocolat. Rassurez-vous, la science vient à la rescousse. Pour profiter pleinement, sans culpabiliser, il convient de savoir de quoi l’on parle. 

Les plaisirs du chocolat 

Comme le confirme un article de Harmonie Santé, le chocolat possède des bienfaits avérés que les spécialistes de la nutrition mettent en avant. Néanmoins, toutes les tablettes ne se valent pas. C’est en effet le cacao en lui-même qui est le véritable trésor. Sa quantité va ainsi déterminer les réels impacts sur notre organisme. Bien entendu, il y a en premier lieu une notion de plaisir non négligeable. Un carré qui craque sous la dent puis fond délicatement, c’est la garantie d’une libération d’endorphines, les hormones du plaisir. Cela contribue à la détente et à un état globalement plus positif. 

Le chocolat ne guérit sans doute pas vraiment nos peines de cœur, mais c’est un réconfort qui y contribue. Attention toutefois, en cas de grosse déprime, trouver refuge dans la nourriture se révèle plutôt néfaste. Il vaut mieux, dans ces cas-là, savoir demander de l’aide. La consommation de chocolat s’inscrit souvent dans une forme de rituel. Si ce n’est pas le cas, essayez de vous y mettre. C’est beaucoup plus intéressant pour votre bien-être. Déguster lentement un ou deux carrés de chocolat noir, en pleine conscience, est bien meilleur que de s’enfiler une tablette devant la télévision, sans même s’en rendre compte.

Des vertus attestées par la science 

Au-delà de la simple notion de plaisir, différentes études ont déjà montré que le chocolat apporte des éléments bons pour notre organisme. C’est d’abord une source de magnésium. Celui-ci est essentiel au métabolisme du calcium et conditionne le fonctionnement de divers processus enzymatiques. Il aide aussi à mieux dormir. Plus le chocolat est riche en cacao, plus il contient de magnésium. On y décèle également des polyphénols, molécules antioxydantes qui viennent renforcer les capacités de nos cellules à faire face au stress. Concrètement, cela aurait pour effet de ralentir le vieillissement cellulaire, mais aussi de diminuer le risque de certains types de cancers. Le cacao est par ailleurs riche en flavonoïdes, qui agissent essentiellement sur le système cardio-vasculaire. 

À lire également : 

Un équilibre à trouver 

Si le chocolat accompagne si bien le café ou le thé, ce n’est peut-être pas seulement une affaire de saveurs. Le cacao contient de la caféine et de la théobromine. Ces deux molécules contribuent à booster l’attention et l’éveil du corps. Cela crée un combo stimulant et bénéfique pour nos performances. N’en faites toutefois pas une raison pour tenter de vous doper à la poudre de cacao. Comme beaucoup de produits sains pour notre corps, les meilleurs bénéfices viennent avec une consommation raisonnable. Les spécialistes recommandent ainsi deux à trois carrés de chocolat, noir, par jour

Préférer un chocolat à 70 % ou plus de cacao n’est pas anodin, car c’est bien ce composé qui confère de vraies vertus au produit. Les très nombreuses versions au lait, ou encore le chocolat blanc, ne contiennent que trop peu, voire pas de cacao pur. Par contre, leur taux de sucre grimpe en flèche, devenant au passage plus nocif pour notre organisme. On peut donc continuer à se faire plaisir tout en apportant des bénéfices à notre corps en optant pour le chocolat noir. Si vous n’y êtes pas habitué·e, allez-y progressivement. On vous parie que bientôt, vous ne jugerez que par 75 % de cacao au minimum. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment