Notre cerveau a-t-il vraiment besoin de 8 heures de sommeil par jour ? Cette étude qui remet les pendules à zéro

by



shutterstock 1579878907

  • Faut-il vraiment dormir 8 heures par nuit pour être en forme ?
  • Le manque de sommeil peut-il avoir une incidence sur la taille de notre cerveau ?
  • Une étude répond à ces questions

Dormir suffisamment est très important pour la santé. Et tout se joue dès le plus jeune âge. Pour un enfant âgé en 1 et 2 ans, 11 à 14 heures d’un sommeil de bonne qualité, siestes comprises, sont conseillées selon l’OMS. Chez les bambins de 3 à 4 ans, ce sont entre 10 et 13 heures de sommeil de bonne qualité qui sont nécessaires. Quant aux adolescents et aux adultes, le nombre d’heures diminue lorsque l’on grandit. Toutefois, il est conseillé de dormir 8 heures par nuit. Cependant, « si vous dormez suffisamment et vous sentez bien, continuez à ce rythme », conseille Max Hirshkowitz, médecin spécialiste du sommeil à Harvard et président de la NSF. « Chaque cas est particulier, il est important de faire attention à vos besoins. Mais si vous respectez les heures de sommeil recommandées pour votre tranche d’âge et que vous vous sentez tout de même fatigués durant la journée, c’est peut-être le signe que vos conditions de sommeil ou votre environnement ne sont pas appropriés ».

Le cerveau rétrécit-il quand on dort très peu ?

Si dormir seulement deux ou trois heures peuvent avoir des conséquences sur votre santé, voilà que de nombreuses affirmations ont indiqué que dormir trop peu pouvait avoir un impact sur la taille de notre cerveau. Devant cette hypothèse, des scientifiques ont analysé des scanners cérébraux. Anders Fjell, de l’Université d’Oslo a tenté de répondre à la question en menant une étude qui utilisait le volume cérébral comme indicateur de la santé du cerveau. Ainsi, dans un premier lieu, les chercheurs ont voulu déterminer s’il y avait une relation entre le volume cérébral et la durée de sommeil. Pour cela, les données existantes d’environ 47.000 personnes ont été étudiées. Et les scientifiques n’ont trouvé aucune corrélation entre la durée du sommeil et le rétrécissement du cerveau. Il se pourrait bien que le problème soit plutôt de déterminer si un rétrécissement du cerveau pouvait engendrer des troubles du sommeil.

Une étude qui doit encore être vérifiée

Les chercheurs ont également effectué une autre analyse qui a révélé que les personnes prédisposées à dormir peu ou beaucoup n’ont pas un volume cérébral plus petit que les dormeurs. « L’ensemble de ces résultats remet en cause l’idée selon laquelle le manque de sommeil entraîne un rétrécissement du cerveau », conclut Anders Fjell. Ainsi, ce n’est pas parce que vous dormez moins longtemps que votre cerveau est plus petit. « Tant que vous vous sentez bien pendant la journée, je ne m’inquiéterai pas de savoir si vous dormez six, sept ou huit heures », assure le scientifique. Toutefois, l’étude de cette équipe d’Osle a été remise en cause par Matthew Walker, de l’Université de Californie à Berkeley, auteur d’un livre intitulé Why We Sleep. Pour ce spécialiste, la mesure de la santé du cerveau est la densité des neurones, et non le volume total du cerveau. 

Combien de temps faut-il dormir ?

Ainsi, pour lui cette étude serait biaisée. Mais elle reste cependant importante.  « Vous ne devriez pas rester au lit à vous retourner pour atteindre cet objectif », déclare Michael Chee, de l’Université nationale de Singapour. Vous l’aurez compris, il est important de dormir le nombre d’heures dont vous avez besoin.



Source link

Related Posts

Leave a Comment