Mort Paco Rabanne : la cotte de maille avec laquelle le couturier a marqué l’Histoire de la mode

by


Paco Rabanne est mort à l’âge de 88 ans

Ce n’est pas un couturier, c’est un métallurgiste !” racontait de lui Gabrielle Chanel. Autodidacte dans l’âme, celui qui s’était mué en designer pour des maisons de luxe puis en fournisseur et fabricant d’accessoires pour payer sa formation d’architecture, a rendu l’âme à Portsall dans le Finistère, dans un dernier soupir.

Francisco Rabaneda y Cuervo, le grand couturier, parfumeur et homme d’affaires espagnol natif de Pasajes avait embrassé tous les succès dans les années 1960. Ayant affûté ses armes chez Givenchy, Pierre Cardin, Courrèges, Nina Ricci, Maggy Rouff et Philippe Venet jusqu’en 1966, Paco Rabanne a marqué au fer l’esprit collectif en initiant le port de la robe cotte de maille. Un vêtement à l’identité si puissante, qu’il entretient à lui seul la légende d’un génie créatif que le monde n’oubliera pas. 

L’histoire de la cotte de maille

Historiquement, la cotte de mailles, que les anglo-saxons appellent communément chainmail, puise ses origines au IV e siècle av. J. -C. Si la légende raconte qu’elle doit son apparition aux Celtes, les Romains se la sont attribués jusqu’à la diffuser en Europe et Asie de l’Est. Dès lors, le métal maillé est devenu légion. À double tranchant, la cotte de maille intervient sur deux plans pourtant diamétralement opposés : le champ de bataille et les night clubs. Un deuxième exemple qui captive la rédaction.

La cotte de maille incarne une tendance mode

L’exploit ? La maille métallique est devenue tout aussi bien l’attribut vestimentaire des party girls que sont les célébrités les plus en vue de notre génération. Parmi elles ? La chanteuse anglaise Dua Lipa, qui en a fait la promotion à ses 85 millions d’abonnés sur Instagram, Rihanna lors des CFDA Awards 2014 ou encore Zoë Kravitz au Met Gala 2021. Toutes, habillées de maille froide et rigide, ont détourné la cotte de maille de sa fonction première. Mieux encore, elles contribuent à vaincre la virilité totale qui était jusqu’alors attribuée à ce vêtement fonctionnel pour qu’il incarne la féminité. Un retour en force qui ne doit rien au hasard.

Pourquoi la cotte de mailles redevient tendance ?

Alors que la modosphère se bouscule aux portes des années 2000, il est une tendance parmi les effets “papillon” et “popcorn” qui sort du lot : la cotte de maille. Souvenons-nous, le 9 juin 1999, Kate Moss et Naomi Campbell défilent bras dessus bras dessous pour Versace, moulées dans des robes en métal maillé scintillant comme des diamants. Trois ans plus tard, la richissime héritière et clubbeuse Paris Hilton enfilait sa plus belle chainmail dress à col bénitier pour fêter son  vingt-et-unième anniversaire.

Un look iconique dont s’est inspirée Kendall Jenner en 2016 pour fêter elle aussi ses 21 ans. Suivie de Bella Hadid, sculptée en ensemble cotte de maille argenté Fannie Schiavoni pour célébrer ses 20 printemps. Une tendance qui ne serait jamais sortie du lot sans l’aide du regretté Paco Rabanne.

La robe cotte de maille de Paco Rabanne 

Architecte de formation ayant fait ses armes aux Beaux-Arts, Paco Rabanne a, toute sa vie, contribué à légitimer la cotte de maille sur le devant de la scène mode. Mieux encore, il a continué de le faire à travers l’ingéniosité de Julien Dossena, l’actuel directeur artistique de la maison de luxe ibérique. 

Résolu à faire preuve d’ingéniosité dans les années 60, Paco Rabanne a aiguisé son sens du style pour faire naître une mode futuriste. Une mode avant-gardiste, de telle sorte à ce que les pièces imaginées il y a plus de 60 ans perdurent. Preuve irréfutable de leur intemporalité. Nous faisons notamment référence à la collection printemps-été 1966 “Manifesto” présentée à l’hôtel George V ainsi qu’à celle de la Haute Couture SS-1969 valorisant les pièces métalliques en armure défensive, qui remportent la bataille encore aujourd’hui.

À lire également :

Comment la mode chainmail est redevenue tendance ? 

En 2023, les maisons de luxe se sont offertes une nouvelle réédition de la chainmail. Ludovic de Saint Sernin, Versace mais aussi Etro ont capté l’attention du grand public l’an passé en présentant des robes, des jupes, des pantalons et des ensembles en maille robustes. Mention spéciale pour la robe en assemblage de pastilles rondes effet miroir Paco Rabanne qui demeurera l’ultime inspiration de toute une génération.





Source link

Related Posts

Leave a Comment