mon avis sur ce parfum de niche

by


Saviez-vous qu’en parfumerie on surnomme souvent la vanille « la belle-gousse », en référence au fait que la vanille vient de la fameuse gousse, et qu’à la base elle fait partie de la famille des orchidées ? Elle dégage des odeurs boisées, épicées et fumés qui sont très souvent utilisés dans les accords ambrés. Dans cet opus « Vanille », Olibanum nous invite dans son interprétation olfactive de la vanille, avec une vanille confite, qui arrive tout en contraste avec du bois de cade, du styrax et de l’iris. Je vous propose de décrypter ce parfum ensemble.

olibanum vanille

Mais qui est la maison de parfum Olibanum ?

Avant d’aller plus loin dans l’analyse de la pyramide olfactive, il convient de faire un tour d’horizon de la maison Olibanum dont nous n’avions encore jamais parlé ici. J’avoue moi-même que c’est Cédric du blog The New Men in The City qui me l’a fait découvrir, sinon je n’en avais jamais entendu parler, mais en même temps je crois que la marque est assez récente 🙂 . On la trouve sur son site internet mais également chez JOVOY (ils ont un site internet et une boutique parisienne).

Je dois dire que j’ai été très surprise lorsque j’ai découvert la démarche d’Olibanum : d’habitude, les maisons de parfum parlent d’émotions, d’histoires, de poésie… bref on est à moitié dans le domaine du marketing, et celui de l’imaginaire et du ressenti 🙂 . Parfois, je suis sensible aux histoires de parfum, parce que je les ressens aussi moi-même, et parfois je passe totalement à côté… Et bien Olibanum a voulu déshabiller le parfum, et repartir sur des bases simples. Pas de marketing, pas d’histoires rocambolesques, juste des senteurs épurées. C’est pourquoi les noms des parfums d’Olibanum sont les noms des senteurs. Tout simplement.

eau de parfum olibanum vanille

J’ai l’impression que cette simplicité permet aussi à la marque de proposer une gamme de prix relativement abordable pour des parfums dits « de niche » : comptez environ 80€ pour un flacon de 50mL, ou 29€ pour un mini flacon de 12mL comme celui que vous voyez en photo.

Autre point à savoir, et ce qui ajoute ce petit supplément d’âme et de différenciation à la marque : comme son nom l’indique tout est construit autour de l’oliban, une résine provenant de l’arbre Bowsellia Sacra, souvent utilisée en offrande pour les divinités dans certains pays ou brûlée dans les temples. Elle est également très souvent utilisée en parfumerie car elle apporte des notes boisées épicées tout en douceur. Celui utilisé par Olibanum est une résine de Somalie, a priori l’une des plus belles et des plus aromatiques. Elle est extraite au CO2, ce qui permet de garantir une extraction moins polluante (moins de rejet de gaz et polluants dans la nature par exemple).

D’ailleurs, ce n’est pas le seul engagement écologique de la marque, car elle consacre aussi une partie de son temps à la mise en oeuvre de projets humanitaires, et elle a également fait des efforts dans ses packagings en diminuant de 40% le verre utilisé pour ses flacons et en ne prenant que des cartons recyclés, recyclables, des encres végétales etc… Bref, je suis contente car pour moi c’est la preuve que la parfumerie peut faire des efforts côté écologie, sans pour autant nous proposer des parfums « naturels » qui ne tiennent pas et ne sont pas aussi nobles que les autres (je n’ai rien contre les parfums bio, c’est juste que je n’en ai jamais trouvé à mon goût et tous ceux que j’ai sentis m’ont paru ennuyeux pour le moment).

Mon avis sur Vanille d’Olibanum : quand la gousse exotique rencontre la résine

parfum olibanum vanille

Honnêtement, j’ai adoré faire la découverte de ce parfum. C’est original car on sent clairement la vanille sur fond de résine. Ça donne un côté forêt + exotique qu’on n’a pas l’habitude de sentir, et en même temps les fans de gousse de vanille ne seront pas trop dépaysés. C’est une dualité intéressante, et sur ma peau aucun des deux terrains ne gagne : il y a un bel équilibre entre l’originalité de la résine d’Oliban et le côté réconfortant très boisé et sec de la gousse de vanille.

Attention cependant, ce n’est pas une vanille gourmande, c’est vraiment une gousse de vanille pure. Perso, c’est ce que j’adore, mais ma maman n’a pas aimé. D’ailleurs ça ne m’étonne pas, car on a souvent des goûts opposés en terme de parfum 🙂 de son côté elle classe Velvet Tonka de BDK en numéro 1 de ses parfums favoris, alors que de mon côté il est beaucoup trop poudré…

Si je devais émettre un seul regret c’est celui que la fragrance ne diffuse pas très bien sur ma peau, mais ça tient mieux sur mes vêtements, sans pour autant avoir un énorme sillage, mais on lui pardonne complètement vu son prix abordable pour de la niche 🙂 .

 

J’espère que cette description vous aura plu, et si vous avez l’occasion de sentir ce parfum, n’hésitez pas à me laisser un commentaire avec votre ressenti !



Source link

Related Posts

Leave a Comment