Line Renaud : la chanteuse signe une tribune en faveur de “l’aide active à mourir”

par



line renaud recoit distinction

Line Renaud ne souhaite pas s’arrêter et continue de placer toute son énergie dans son combat pour la légalisation de l’euthanasie en France. La chanteuse qui vient de fêter ses 94 ans a cosigné une tribune publiée ce dimanche 21 août dans le Journal du Dimanche (JDD). Soutenue par Olivier Falorni, député et rapporteur général de la proposition de loi sur la fin de vie, ne mâche pas ses mots “il est temps de légaliser l’aide active à mourir annonce-t-elle en titre de sa lettre ouverte. Tous deux appellent les parlementaires à légaliser l’aide active à mourir “en refusant jusqu’à présent de légaliser toute aide active à mourir, la France a fait preuve d’une grande hypocrisie. Face à l’absence de solution institutionnelle, deux types de réponse ont vu le jour: l’exil dans les pays frontaliers pour y mourir et la pratique d’euthanasies clandestines dans notre pays. Pire, (…) Les deux tiers de ces euthanasies clandestines seraient réalisées à l’insu des patients et de leurs proches».

Line Renaud explique mener ce combat pour « certains de nos citoyens » notamment « atteints d’un cancer généralisé, d’une sclérose en plaques ou de la maladie de Charcot en phase avancée » et qui souhaitent « abréger leur vie ». Selon elle, l’aide active à mourir « souffre toujours de plusieurs failles et insuffisances majeures ».

Euthanasie : Line Renaud lance un appel au président de la République

Les auteurs de cette tribune soulignent l’exemple de la Belgique, seul pays en européen où l’euthanasie est dépénalisée et cela depuis vingt ans. “La légalisation de l’euthanasie en Belgique n’a pas entraîné sa prolifération. En revanche, elle a permis d’en améliorer le suivi et le contrôle, car elle avait déjà cours, là-bas aussi, de façon illégale”. Line Renaud et Olivier Falorni écrivent qu’il est temps de faire voter une loi qui régirait clairement cette question de “l’euthanasie active”. Ils s’adressent directement à Emmanuel Macron en lui demandant de respecter une de ses promesses de campagne quand le 31 mars dernier, il avait déclaré: «Je suis favorable à ce qu’on évolue vers le modèle belge». 

Que dit la loi sur l’euthanasie en France ?

À l’heure actuelle, l’euthanasie est illégale en France. En revanche, des lois ont été adoptées pour encadrer l’accompagnement des patients. Après l’adoption de la loi Leonetti en 2005, une évolution de cette loi a été adoptée en 2016, toujours portée par les députés Claeys et Leonetti (loi Claeys-Leonetti). Cette loi n’autorise toujours pas l’euthanasie mais elle instaure un droit à une “sédation profonde” qui continue jusqu’au décès chez un patient en état d’exprimer sa volonté ou incapable d’exprimer sa volonté.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire