Les règles abondantes peuvent déclencher des épisodes dépressifs

par



Avoir un utérus inclut tout un tas de désagréments dont on se passerait bien au quotidien. Crampes menstruelles, ménorragies (les règles abondantes) ou encore endométriose, les problèmes liés aux règles sont nombreux. Le site Règles Abondantes propose notamment de calculer l’abondance de ses règles, car les ménorragies peuvent renvoyer à diverses pathologies pour lesquelles il est nécessaire de consulter : polype, fibrome, endométriose, cancer de l’endomètre ou encore maladies hémorragiques.

Quand peut-on parler de règles abondantes ?

Autrement appelées ménorragies, les règles abondantes concernent plus d’une femme sur cinq. Mais comment savoir si l’on a des règles abondantes ? Comme avec les règles classiques, le cycle menstruel dure en général entre 21 et 35 jours. En revanche, elles durent généralement plus de 7 jours, contre 3 à 6 jours pour des règles normales. La quantité de sang écoulé est également deux fois celle des règles normales (80 mL par cycle contre 35 à 40 mL), ce qui revient d’autant plus cher puisqu’il faut utiliser plus de protections hygiéniques.

Une personne qui a ses règles normalement utilisera une serviette ou un tampon, jusqu’à 6 par jour. Une personne souffrant de ménorragies devra généralement doubler ses protections hygiéniques – c’est-à-dire utiliser un tampon et une serviette – pour limiter les fuites, et se retrouvera contrainte de changer ses protections toutes les deux heures.

Quel est l’impact des règles abondantes ?

Les ménorragies peuvent avoir de nombreuses conséquences gênantes au quotidien : fatigue, anémie et carence en fer, elles peuvent également jouer sur l’humeur et avoir un impact sur l’estime de soi. A terme, les règles abondantes peuvent également créer de l’anxiété et être à l’origine d’une dépression. Selon une étude financée par Hologic et conduite par Opinium Research, auprès de 1 000 femmes souffrant de règles abondantes, de 2017 réalisée en Grande-Bretagne, 69 % d’entre elles ont déjà souffert d’un épisode dépressif. Il en ressort également que 49 % des femmes étaient anémiées.

Quelles sont les causes des règles abondantes ?

La raison principale pour les règles abondantes semble être l’âge : pour la plupart des femmes, celles-ci deviennent plus abondantes après 30 ou 40 ans, notamment après avoir arrêté la pilule ou après le premier enfant. 82 % des femmes qui en souffrent n’ont pas conscience qu’une cause bien plus grave peut être à l’origine de celle-ci et n’osent donc pas en parler à leur gynécologue. Aujourd’hui cependant, les règles abondantes sont reconnues comme une maladie et des solutions pour les traiter existent.

Il existe en revanche divers types de « règles abondantes », qu’il faut apprendre à distinguer. Les ménorragies ou règles hémorragiques sont lorsque les règles abondantes surviennent au moment des règles. Les métrorragies sont des saignements qui surviennent en dehors des règles. Les méno-métrorragies sont en revanche des saignements aléatoires qui « ne permettent plus de distinguer la période précise des règles ». Si vous ressentez des douleurs menstruelles et avez l’impression que vos règles sont particulièrement abondantes, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue.

A lire aussi : 

Le caca menstruel existe vraiment et voici ce qu’il faut savoir

Insolite : du chocolat contre les douleurs des règles

Masturbation : les 7 effets bénéfiques selon les sexologues





Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire