Les diabétiques seraient plus susceptibles de souffrir de déficience auditive

by



les diabetiques plus susceptibles de souffrir de deficience auditive

Bien que le lien entre le diabète et la perte d’audition ne soit pas établi, de nombreuses personnes souffrent des deux pathologies simultanément. L’Association américaine du diabète a publié un communiqué de presse mettant en garde sur cette corrélation. (source 1)

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. On distingue deux grands types : le diabète de type 1, qui touche environ 6 % des diabétiques, et le diabète de type 2, qui en touche plus de 90 %. 

Comme en France, le diabète et les troubles de l’audition sont très courants aux Etats-Unis. Plus de 37 millions d’Américains sont concernés par le diabète, et 34,5 millions sont atteints d’une forme de déficience auditive. Il s’avère que beaucoup d’entre eux souffrent de ces deux pathologies en même temps. 

D’après l’association, la perte d’audition est « deux fois plus fréquente chez les personnes atteintes de diabète que chez celles qui n’en sont pas atteintes ». Quant aux personnes atteintes de pré-diabète, c’est-à-dire celles qui n’ont pas encore de diabète mais qui possèdent une glycémie élevée, leur taux de perte auditive est 30 % plus élevé que chez les personnes dont la glycémie est normale.

L’origine de ce phénomène n’a pas encore été déterminée. 

« Il est possible que les taux élevés de glucose sanguin associés au diabète endommagent les petits vaisseaux sanguins de l’oreille interne, de la même manière que le diabète peut endommager les yeux et les reins », suggère l’association. 

Les signes de surdité à surveiller

Comme le rappelle le média US News ce samedi 3 septembre, certains signes peuvent indiquer une baisse auditive : des difficultés à suivre les conversations impliquant plus de deux personnes ou à parler au téléphone, le fait de demander fréquemment aux autres de se répéter ou d’augmenter le volume de la télévision à un niveau qui gêne l’entourage.  (source 2)

Dès les premiers symptômes, il est important de consulter votre médecin traitant, qui pourra ensuite vous adresser à un médecin ORL (Oto-rhino-laryngologiste) si besoin. Ce spécialiste des troubles de l’audition établit des tests d’audition complémentaires permettant de déterminer le degré de surdité. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment