Les bons dormeurs ont moins de risque de faire un AVC

par



sommeil

Au total, plus d’un tiers de la vie est passé à dormir. D’où l’importance d’avoir un sommeil réparateur et de bonne qualité. Selon une étude présentée au congrès de la Société Européenne de Cardiologie 2022, un « mauvais » sommeil était associé à une probabilité plus élevée de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Précisément, les chercheurs assurent que sept sur dix des maladies cardiovasculaires pourraient être évitées avec un sommeil de bonne qualité.

« L’importance de la qualité et de la quantité de sommeil pour la santé cardiaque devrait être enseignée tôt dans la vie, lorsque des comportements sains s’établissent. Minimiser le bruit nocturne et le stress au travail peut aider à améliorer le sommeil », recommande l’auteur de l’étude, le Dr Aboubakari Nambiema de l’INSERM. Dans le cadre de cette étude, le chercheur a utilisé un score de sommeil, ils ont ensuite étudié l’association entre le score de sommeil, les changements au fil du temps et les maladies cardiovasculaires.

Cette étude a été menée auprès de 7 200 participants âgés de 50 à 75 ans. Au cours d’un suivi de huit ans, 274 participants ont développé une maladie coronarienne ou un accident vasculaire cérébral. Selon les chercheurs, le risque de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral diminuait de 22 % pour chaque augmentation de 1 point du score de sommeil au départ. « Plus précisément, par rapport à ceux ayant un score de 0 ou 1, les participants ayant un score de 5 avaient un risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral 75 % moins élevé », rapporte l’étude.

L’importance d’améliorer le sommeil

Les chercheurs assurent que si tous les participants avaient un score de sommeil optimal, 72 % des nouveaux cas de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral pourraient être évités chaque année. Ainsi, une augmentation d’un point de la qualité de sommeil était associée à une réduction de 7 % du risque de maladie coronarienne ou d’accident vasculaire cérébral.

« Notre étude illustre le potentiel d’un bon sommeil pour préserver la santé cardiaque et suggère que l’amélioration du sommeil est liée à des risques plus faibles de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral. Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde, une plus grande prise de conscience est nécessaire sur l’importance d’un bon sommeil pour maintenir un cœur en bonne santé », souligne le Dr Nambiema.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire