L’éponge ne serait pas le matériel le plus hygiénique pour faire la vaisselle

par



istock 834234526

On le sait, les éponges de cuisine peuvent facilement devenir des nids à bactéries. Mais alors comment faire ? Faut-il en changer très souvent ? Les laisser sécher au soleil ? Selon une équipe de scientifiques de l’Institut de recherche alimentaire norvégien Nofima, mieux vaudrait en fait privilégier la brosse à vaisselle que la traditionnelle éponge jaune et verte.

“La salmonelle et d’autres bactéries se développent et survivent mieux dans les éponges que dans les brosses, du fait que les éponges utilisées quotidiennement ne se dessèchent jamais”, a ainsi déclaré Trond Møretrø, co-auteur de plusieurs études sur le sujet. La dernière en date a été publiée le 13 mai 2022 dans le Journal of Applied Microbiology (source 1), et repérée par nos confrères de CNN (Source 2). 

Un nid à bactéries

Fort heureusement, bon nombre des bactéries présentes sur nos éponges ne sont pas nocives, mais celles qui le sont peuvent facilement migrer des éponges à nos mains, aux surfaces et autres ustensiles de cuisine.

Et hélas, peu importe la façon dont on se sert de son éponge, celle-ci demeure un nid à bactéries, selon les chercheurs : “la façon dont les consommateurs utilisaient leurs éponges n’avait pas beaucoup d’importance en ce qui concerne la croissance des bactéries”, a ainsi détaillé  Trond Møretrø . “Il est très difficile pour les consommateurs d’éviter la croissance bactérienne dans les éponges tant que les éponges ne sont pas remplacées quotidiennement”, ce qui, avouons-le, n’est guère écologique.

Dans une précédente étude, Trond Møretrø et son équipe avaient déjà constaté que les bactéries pathogènes survivent mieux dans les éponges que dans les brosses à vaisselle. 

Éponge versus brosse : qui gagne ?

Les chercheurs ont ici collecté des éponges de cuisine auprès de 20 personnes résidant au Portugal, ainsi que 35 brosses et 14 éponges de personnes vivant en Norvège.Toutes les éponges étaient utilisées pour la vaisselle, et 19 des 20 éponges portugaises étaient utilisées 5 à 6 fois par semaine ou plus. 32 des 35 brosses norvégiennes étaient utilisées 5 à 6 fois/semaine ou plus, alors que les éponges norvégiennes étaient utilisées moins souvent.

Verdict : aucune bactérie pathogène n’a été trouvée dans les brosses et éponges analysées. Toutefois, les concentrations en bactéries étaient plus faibles dans les brosses que dans les éponges. 

Par ailleurs, lorsque les chercheurs ont ajouté des bactéries salmonelles aux brosses et aux éponges, ils ont constaté que leur nombre avait diminué significativement dans les brosses qui avaient séché durant la nuit. Aucune réduction significative n’a été retrouvée pour les brosses stockées en milieu humide ou pour les éponges, quelles que furent leurs conditions de stockage. Du fait qu’elles peuvent aisément sécher entre deux utilisations, les brosses à vaisselle seraient donc plus hygiéniques. De plus, elles ont généralement une poignée qui empêche d’être en contact direct avec des bactéries potentiellement nocives, contrairement à l’éponge.

Si l’on souhaite tout de même laver sa vaisselle avec une éponge, on veillera à la laisser sécher le plus possible (l’été arrive, profitons-en), et à en changer très régulièrement. Un conseil qui vaut aussi pour les torchons et autres chiffons pour s’essuyer les mains ou sécher la vaisselle.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire