Le vomi de baleine serait utilisé dans certains produits de beauté pour en améliorer la qualité…

by



3 73

Connaissez-vous vraiment les ingrédients de vos produits de maquillage et de soins de la peau ? Des insectes écrasés, de l’huile de foie de requin ou du vomi de baleine. Ce n’est certainement pas ce à quoi vous pensez lorsque vous lisez la liste des ingrédients de votre rouge à lèvres ou de votre crème anti-âge pour les yeux. Et pourtant, c’est bien le cas. On vous explique pourquoi.

Des ingrédients étonnants dans les cosmétiques

Les produits chimiques toxiques sont partout, y compris dans les cosmétiques que l’on applique sur notre corps au quotidien. Comment les industriels produisent la mousse abondante du shampooing ? C’est souvent grâce au laurylsulfate de sodium. Ce détergent se trouve couramment dans la fabrication des dentifrices, shampooings, mousses à raser et même des bains moussants pour ses propriétés épaississantes et sa capacité à produire de la mousse. Toutefois, pour éviter les risques encourus par l’usage de produits chimiques, les consommateurs misent de plus en plus sur le bio et le naturel.

Mais parmi les produits naturels, certains sont des plus surprenants. Peu de gens le savent, mais certains des produits cosmétiques contiennent des ingrédients pour le moins repoussants. La poudre de cochenille est un élément essentiel de la composition des rouges à lèvres par exemple. La gua­nine présente dans les shampoings peut pro­ve­nir d’animaux, tels que les écailles de pois­son. Pour faciliter la cicatrisation de la peau, les professionnels utilisent parfois la bave d’escargots.

L’ambre gris ou vomi de baleine

Comme l’explique le magazine Popsugar, les professionnels du secteur de la parfumerie raffolent de l’ambre gris. Il peut être assimilé à de l’or pour les parfumeurs. Son extrême rareté et son ajout à un parfum peuvent élever ce dernier à un niveau supérieur en enrichissant ses notes chaudes, douces et ambrées. « C’est une substance extrêmement précieuse connue pour son odeur unique et ses qualités fixatives », explique November Nichols, parfumeur et propriétaire de Chémin. « Il améliore la longévité et la profondeur des fragrances auxquelles il est ajouté ».

Mais qu’est-ce que l’ambre gris ? « Il provient du système digestif des cachalots », explique November Nichols. « L’ambre gris est produit pour protéger l’estomac de la baleine contre les objets tranchants et, avec le temps, il est expulsé et peut être trouvé flottant dans l’océan ou échoué sur le rivage ». Cette substance se présente sous la forme d’une pierre grise et noire. Elle flotte ensuite à la surface de la mer et se retrouve souvent près des pays bordant l’océan Indien.

À lire également :

Des alternatives à l’ambre gris

Un kilo d’ambre gris se vend pas moins de 40 000 dollars (environ 34 500 €). Bien que pratiquement tous les pays du monde interdisent la chasse à la baleine, l’ambre gris ne rentre dans les dispositions de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. « Le commerce de l’ambre gris est en effet réglementé en raison du statut protégé des cachalots », explique November Nichols. « Dans certains pays, il est illégal de commercer ou de posséder de l’ambre gris ». Mais pas partout.

Grâce aux efforts de conservation, les alternatives à l’ambre gris, comme l’ambroxane, sont devenues extrêmement populaires. « Ces versions synthétiques sont souvent utilisées, car elles sont plus durables et éthiques, évitant tout impact sur la population de baleines », explique November Nichols. « Bien que les puristes puissent discuter de la différence de qualité, les synthétiques fournissent un profil olfactif constant et contrôlé et constituent une option plus respectueuse de l’environnement ».



Source link

Related Posts

Leave a Comment