Le rugby est-il un bon sport pour mon enfant ?

by



rugby enfant

Bienfaits du rugby : Pourquoi choisir ce sport pour son enfant ?

Bien qu’il donne l’image d’un sport brutal, le rugby est un sport collectif qui véhicule bien des valeurs, particulièrement appréciable pour les enfants en pleine construction morale et psychologique. 
« Le rugby est un jeu collectif où l’on apprend à compter sur ses camarades et qui développe une forte fraternité, c’est un peu l’école de la vie » résume le Dr Savigny.

Pour Florian Beguine, éducateur sportif en rugby enfant et Baby Rugby, le rugby est un sport qui véhicule de grosses émotions, incitant les petits à apprendre à les gérer et à les maîtriser. « Quand on pratique les mois d’hiver, à lutter dans la boue, cela instaure une certaine solidarité dans l’adversité : ça créé des liens très forts » explique l’éducateur.

Pour les parents qui sont effrayés par le côté violent du sport, le rugby amateur pour enfant n’est absolument pas dangereux, mais est très formateur. Ça n’est qu’à partir de 14 ans et à très bon niveau que les risques de blessures existent. Dr Savigny.

Et même à haut niveau, les jeunes sont plus légers et les impacts sont donc moins violents. 

Et contrairement à l’idée que l’on peut s’en faire, le rugby n’est pas réservé aux « armoires à glaces » ni aux garçons ! « C’est un sport mixte jusqu’à 14 ans, et on peut jouer avec tout type de physique, même la petite crevette peut trouver sa place et son épanouissement dans l’équipe » insiste le Dr Savigny, désireux de mettre fin à cette idée reçue qui domine dans le monde du rugby. 

Enfin, avec ses nombreuses règles complexes qui peuvent facilement perdre les novices, le rugby est un sport très structurant pour nos têtes blondes. De ces règles, qui doivent être comprises, appliquées et respectées, découlent les droits et les devoirs de chaque joueur : c’est un des principes essentiels de la Charte d’éthique du rugby. 

Quel âge pour commencer le rugby ?

Le rugby, pratiqué en équipe avec les règles qu’on lui connaît, est ouvert aux enfants à partir de 5 ans
Mais face à une demande grandissante des parents, Florian Beguine a créé dans son club une section de « Baby Rugby » adaptée aux 3 à 5 ans. Le Baby Rugby est officialisé en 2020 par la Fédération Française Rugby (FFR), et les tout-petits peuvent désormais être licenciés dans un club affilié à la fédération, dans la catégorie « M6 » (moins de 6 ans).

Le baby rugby se distingue du rugby par deux points essentiels : il est centré sur l’individu et non sur le collectif, et il n’y a pas de compétition. 

« L’enfant de moins de 5 ans n’a pas du tout le concept d’équipe ou de jeu collectif : il est très centré sur lui même et il faut en tenir compte » rappelle Florian Beguine, qui voit le baby rugby comme un développement moteur de l’enfant autour du rugby.

Les apprentis joueurs ont donc chacun leur ballon et s’entraînent à le manier à l’aide de techniques individuelles de mobilité. « Ils sont néanmoins amenés à pratiquer des exercices en binômes pour apprendre les passes de ballon » ajoute Florian Beguine. 
Puis, au fur et à mesure de leur avancement dans la section baby rugby, l’apprentissage est élargi pour les préparer au jeu collectif à partir de 6 ans. A cet âge-là néanmoins, l’apprentissage du jeu est sans contact. Ça n’est que vers l’âge de 8-10 ans que les contacts interviennent progressivement dans les entraînements.

Casque, protège dents, chaussures à crampons : quelles protections et quel équipement pour les enfants ?

Maillot, short, chaussures à crampons, protège-dents, casque … lorsque les tout-petits débutent un sport, ils ont aussi plaisir à arborer fièrement leur nouvelle tenue. Mais toute la panoplie est-elle indispensable pour les plus jeunes ? 
 

Le casque n’est pas indispensable : il est même à double tranchant car il donne une sensation d’invincibilité qui peut pousser les enfants à être moins prudents. Dr Savigny. 

Le protège-dent en revanche est obligatoire en club dès le plus jeune âge, que ce soit à l’entrainement ou lors des matchs. 
« Les chaussures à crampons sont recommandées, mais à adapter en fonction de la nature du terrain : sur le synthétique, ce sont des semelles à petites lamelles ou AG (artificial ground) » décrit le spécialiste. 
Il existe aussi des crampons moulés également appelés FG (Firm Ground) qui peuvent être utilisés sur les terrains synthétiques. 
Pour les terrains en pelouse naturelle, potentiellement boueux par temps de pluie : on recommande les crampons vissés en aluminium. Ces derniers sont strictement interdits sur les terrains en synthétique. 

« Les enfants qui pratiquent en compétition sur différents sols, peuvent être amenés à avoir plusieurs types de chaussures à crampons, en fonction du terrain de jeu » conclue le médecin du sport. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment