Le corset en traitement de la scoliose

by



istock 1183603159

Scoliose de l’enfant ou de l’adulte : qu’est-ce que c’est ?

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace : vers la gauche ou la droite (plan frontal) et vers l’avant ou l’arrière (plan sagittal) et associée à un mouvement de rotation des vertèbres sur elles-mêmes (plan transversal). « Elle est définie par une angulation – appelée angle de Cobb – supérieure à 10 degrés » décrit le médecin. Elle peut toucher les enfants, les adolescents ou les adultes, et est dans 80% des cas idiopathique, à savoir sans cause identifiée. Elle peut toucher la région thoracique, la région dorsale ou la région lombaire, et entraîne une gibbosité – à savoir une bosse provoquée par la déformation de la colonne. Un certain nombre de scolioses sont bénignes et ne nécessitent pas de traitement particulier. Pour les autres, différents traitements peuvent être mis en place, le corset en est le principal. 

Corset médical orthopédique : un traitement de choix

« Un corset est une orthèse de tronc, à savoir un outil d’immobilisation des courbures de la colonne vertébrale » décrit le Dr Bacchetta. Généralement confectionné en plastique rigide, et en mousse de polyuréthane, le corset orthopédique est ouvert à l’avant et se ferme à l’aide de velcro et de barres de fixation. Il est réalisé sur mesure, à l’aide d’une empreinte en plâtre réalisée par un orthoprothésiste, à l’aide d’un procédé CFAO (Confection et Fabrication Assistée par Ordinateur). Il est ensuite vérifié et validé par le médecin prescripteur et l’équipe médicale. 

Docteur Nicolas Bacchetta, spécialiste en médecine physique et de réadaptation : Le but du corset est d’exercer des forces mécaniques de correction pendant la croissance du rachis, afin d’éviter l’aggravation de la déformation de la colonne. 

L’objectif du corset est donc d’éviter l’opération de la colonne vertébrale – dite arthrodèse – qui est une intervention chirurgicale lourde. Cette orthèse de tronc ne doit pas comprimer la cage thoracique afin de ne pas limiter la capacité respiratoire du patient.
« Lorsqu’il est porté suffisamment longtemps chaque jour, il est efficace dans 90% des cas pour éviter la chirurgie » assure la médecin.
Un mois et demi environ après la livraison du corset, un rendez-vous de contrôle permet de vérifier le bon déroulement du traitement et sa bonne efficacité.

Quand prescrire un corset pour une scoliose ?

« Lorsqu’une scoliose est découverte, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, il convient avant toute chose d’effectuer un bilan diagnostic, afin de vérifier qu’elle ne soit pas secondaire à une autre pathologie » insiste le Dr Bacchetta. La scoliose peut en effet être secondaire à une maladie neurologie, neuro-musculaire, congénitale ou encore tumorale sous-jacente, auquel cas il faudra traiter dans un premier temps la cause de la scoliose. Seul un médecin spécialiste – médecin physique et de réadaptation (MPR), chirurgien orthopédique ou neurochirurgien, pourra confirmer le besoin d’un corset et en faire la prescription. 

La scoliose évolutive de l’enfant ou de l’adolescent

Lorsque l’angle de Cobb est situé entre 10 et 20 degrés chez les enfants ou les adolescents, la scoliose fait l’objet d’une surveillance régulière, tous les 3 à 4 mois, pour vérifier son évolutivité. Si elle s’aggrave de plus de 5 degrés tous les 4 à 6 mois, c’est le signe d’une scoliose évolutive qui doit être traitée par corset.

Dr Bacchetta : La scoliose juvénile a tendance à s’aggraver beaucoup au moment du pic pubertaire, d’où l’intérêt d’appareiller avant.

Chez les adultes, la scoliose peut également être évolutive, en particulier pendant la grossesse ou après une ménopause à cause des variations hormonales : le corset est alors proposé si l’angle de cobb est supérieur à 20 degrés. 

La scoliose sévère : angle de cobb supérieur à 20 ou 30 degrés

Lorsque la scoliose est découverte d’emblée avec un angle de Cobb important – à savoir plus de 20 degrés pour un enfant ou adolescent et plus de 30 degrés pour un adulte – le corset est également proposé.
Le but du de l’orthèse de tronc est alors d’empêcher l’aggravation de la scoliose pour l’enfant, et de réduire les douleurs pour l’adulte.
Le corset peut être prescrit quelque soit la localisation de la scoliose : qu’elle soit lombaire, thoracique, ou dorso-lombaire. 

Contrairement aux corsets en plâtre aux allures d’engins de torture proposés aux patients y a quelques décennies, les corsets d’aujourd’hui sont fins et légers, et peuvent être très discrets sous les vêtements. Il convient cependant de porter au moins un tee-shirt en dessous, afin d’éviter tout risque d’irritation due au frottement du plastique sur la peau. 

Quand mettre le corset dans la journée et dans la nuit ?

La durée de port du corset sur la journée n’est pas la même pour les patients enfants et adultes. 

Pour les enfants et adolescents, plus le port est prolongé, plus le traitement est efficace.

Dr Bacchetta : Avec un port de 17 heures par jour, le corset permet d’éviter l’opération dans 90% des cas chez les enfants et adolescents !  

Dans les cas de scoliose très sévère, on recommande un port permanent, avec juste un retrait du corset pendant les activités sportives

Chez les patients adultes, c’est légèrement différent. « Le port d’un corset est plus difficile pour les adultes que pour les jeunes, qui ont une meilleure faculté d’adaptation » indique le médecin.
Ça n’est qu’en cas de scoliose évolutive que le corset devra être porté pendant les tâches effectuées debout, pendant la marche et éventuellement et progressivement, durant la nuit.
Pour les autres, le corset a plutôt une visée antalgique, et il doit être porté entre 3 et 7 heures par jour pour être efficace. 

Corset scoliose combien de temps ?

Dans le cas des scolioses juvéniles, le corset se porte jusqu’à maturation rachidienne, à savoir jusqu’à la fin de la croissance. « Il doit bien entendu être réadapté régulièrement aux mesures de l’adolescent tout au long de sa croissance » précise le médecin rééducateur. 

Chez les adultes, une surveillance régulière est requise, et un test de sevrage du corset peut être proposé au bout de 6 mois. « Mais il arrive chez certains patients adultes que le corset reste un traitement à vie, pour améliorer les douleurs et limiter le retentissement de la scoliose sur la vie quotidienne » ajoute le Dr Bacchetta.

Est-ce que le corset peut soigner la scoliose ?

Aucun traitement médical ou orthopédique ne peut soigner une scoliose. Seule la chirurgie du rachis est capable de la corriger. « Le corset orthopédique permet uniquement de bloquer l’évolution de la scoliose pour éviter l’opération » rappelle le médecin rééducateur. 

Corset lyonnais, milwaukee, boston, CTM, garchois : quelle différence ?

Il existe plusieurs types de corsets différents, qui peuvent être prescrits pour traiter la scoliose. Le choix du modèle est fait par un médecin spécialiste en fonction de plusieurs critères : l’âge du patient, le type de scoliose, l’étiologie, l’évolutivité mais aussi de ses propres préférences.
Les plus courants sont : Le CTM qui peut être utilisé pour tout type de scoliose idiopathique qu’elles soient à simple ou double courbure, le milwaukee souvent proposé aux jeunes enfants, le garchois adapté aux scolioses secondaires à une maladie neuromusculaire, le corset de boston principalement indiqué pour les scolioses idiopathiques des adolescents et enfin le plus récent corset lyonnais et qui associe moulage segmentaire digitalisé et polycarbonate.



Source link

Related Posts

Leave a Comment