La « Manopause » existe… Et voici ce que cela signifie

by



biba5 52

La ménopause, bien que clairement identifiée, reste encore un peu tabou. Même si cela touche toutes les femmes à partir d’un certain âge, ce processus biologique souffre de nombreuses approximations et fausses idées. Le phénomène est tantôt moqué, tantôt caché, comme si c’était quelque chose de honteux. Alors même que le travail pour démystifier tout cela n’est pas terminé, un nouveau terme inonde déjà les médias. 

Certains hommes peinent encore à prononcer le terme de ménopause à voix haute, mais la tendance pourrait changer. Malheureusement, la raison derrière cela ne tient pas vraiment d’un revirement soudain et d’un réel intérêt pour ce que les femmes vivent. Ce qui pousserait le sexe masculin à s’interroger, c’est la possible existence d’un phénomène similaire pour les mâles d’un certain âge, la manopause.

La manopause, ça existe réellement ? 

La manopause, c’est du sérieux. C’est en tout cas l’avis de plusieurs experts qui admettent qu’il y a là quelque chose à prendre en considération dans la vie des hommes. Cette ménopause masculine peine toutefois à trouver un écho important dans la mesure où sa définition est encore un peu floue. Pourtant, avant que le terme manopause ne fasse parler de lui, la question de l’andropause était déjà évoquée pour expliquer certains symptômes rencontrés chez les hommes. 

À l’image d’un article de Cosmopolitan, plusieurs médias ont rebondi sur les révélations faites par Robbie Williams dans le documentaire qui lui est consacré sur Netflix. Lorsqu’une figure aussi populaire et adulée que le chanteur de l’inoubliable Angels parle de sa santé mentale et lâche le terme de manopause, l’écho est forcément plus grand. Cela a au moins l’avantage de lancer la discussion. Encore faut-il ne pas tout mélanger, notamment en faisant un parallèle trop important avec la ménopause. 

Le temps qui passe… 

C’est entre la quarantaine et la cinquantaine que ces messieurs seraient les plus concernés. Ils sont susceptibles de faire l’expérience de problèmes qu’il ne faut pas prendre à la légère. Stress accru, irritabilité, troubles du sommeil, perte de muscle, gain de graisse et baisse d’énergie sont quelques-uns des signes de cette énigmatique ménopause masculine. Cela peut aussi déboucher sur des formes de dépression et d’anxiété. Néanmoins, difficile de dire ce qui relève de l’hygiène de vie, de l’équilibre psychologique, du vieillissement naturel ou d’un mécanisme physiologique vraiment marqué. 

À lire également : 

Des différences importantes

Le plus gros problème de la manopause, c’est justement de créer un flou. La ménopause, elle, concerne toutes les femmes. La manopause/ andropause, ne relève pas d’un changement hormonal soudain. Les femmes en font l’expérience, de façon subie et inévitable. Il est probable qu’une chute progressive de la testostérone, chez certains hommes, ait un impact sur le reste de l’organisme. Cependant, la proportion de personnes concernées reste limitée. Peut-être faut-il là aussi lever une forme de tabou ? Va-t-on découvrir, qu’en réalité, les hommes, arrivés à un certain âge, franchissent tous un cap difficile ?

Il serait toutefois dommage que la manopause tire totalement la couverture à elle. La ménopause est loin d’être passée dans le langage courant. Elle ne reçoit pas non plus les considérations sociales qui lui sont dues. La manopause relève pour l’instant du cas par cas.  Il ne faut évidemment pas négliger, pour les hommes, tout symptôme qui pourrait en signaler la présence. Demander conseil et accompagnement auprès d’un·e professionnel·le de santé est alors recommandé. À côté de ça, on ne perd pas de vue qu’il y a encore beaucoup de travail pour que la ménopause fasse régulièrement la une des médias.



Source link

Related Posts

Leave a Comment