« Je picolais en toute occasion », les confidences de Gad Elmaleh

par



gad elmaleh

Retour gagnant pour le chouchou du public. Depuis plusieurs mois, Gad Elmaleh est de retour sur scène avec son nouveau spectacle. L’occasion pour l’humoriste de revenir dans les colonnes du Journal du dimanche (JDD) sur certains changements enclenchés dans sa vie. A commencer par celui d’arrêter l’alcool.

Celui qui se décrit comme un « alcoolique asymptomatique » a pris conscience qu’il avait un problème avec la consommation d’alcool. « L’alcoolique, ce n’est pas toujours un type qui se roule par terre et saigne du nez. C’est aussi un mec classe qui enchaîne les coupes de champagne en riant. Je picolais en toute occasion. J’étais heureux, je buvais ; j’étais malheureux, je buvais ; je donnais un bon show, je buvais ; un mauvais show, je buvais. C’était trop ». Alors, le 21 août 2021, il a décidé de dire stop.

Fasciné par la vie monacale

Aujourd’hui, l’humoriste a décidé de suivre une quête spirituelle personnelle, il suit d’ailleurs des cours de théologie et réalise des retraites spirituelles dans des abbayes pour prendre du recul et le temps de lire. Un chemin spirituel qui s’est accéléré « depuis cinq ans ». « La vie de monacale (le) fascine », a confié l’humoriste au JDD. Toujours dans ce cheminement, Gad Elmaleh a également arrêté de fumer. Il assure que « l’hypothèse de Dieu [le] rend joyeux », en novembre 2019 il avait d’ailleurs pu rencontrer le Pape François au Vatican. Le 15 mai dernier, il était présent lors de la canonisation de Charles de Foucauld.

« J’épure à tous les niveaux : dans ma vie professionnelle, personnelle… », a confié l’humoriste au JDD. Avant de lancer taquin : « La prochaine étape c’est abstinence sexuelle. Non je déconne ! »



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire