Insuffisance cardiaque : pensez à bien vous hydrater pour la prévenir !

par



femme boit de l eau

Nous perdons en moyenne 2 à 2,5 litres d’eau par jour (près d’un litre et demi du fait des urines et le reste du fait de la sueur, des selles et de la respiration). D’où l’importance de s’hydrater suffisamment pour maintenir l’équilibre de l’organisme. 

Une récente étude publiée dans l’European Heart Journal (source 1) et menée par le National Heart, Lung, and Blood Institute dévoile uneraison supplémentaire de surveiller ses apports en eau tout au long de la journée.Ses résultats montrent qu’une hydratation suffisante, tout au long de la vie, préserve les fonctions cardiovasculaires et diminue le risque de développer une insuffisance cardiaque

Notre étude suggère que le maintien d’une bonne hydratation peut empêcher ou au moins ralentir les altérations du cœur qui conduisent à une insuffisance cardiaque, explique le Dr Natalia Dmitrieva, co-auteure de l’étude.

Les personnes qui ne s’hydratent pas suffisamment présentent de fortes concentrations de sodium sérique dans leur organisme. En conséquence, pour essayer de conserver le peu d’eau dont il dispose, leur corps active des processus qui favorisent le développement de l’insuffisance cardiaque.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les données de plus de 15 000 volontaires. Au début de l’expérience, ils avaient entre 44 et 66 ans et, à la fin, ils avaient entre 70 et 90 ans. Les chercheurs les ont divisés en quatre groupes en fonction de leur concentration en sodium sérique et ont ensuite identifié ceux qui avaient développé une insuffisance cardiaque au cours de leur vie ou une hypertrophie ventriculaire gauche 25 ans plus tard (c’est-à-dire lorsque le ventricule gauche du cœur s’est anormalement épaissi).

Résultats ? Les volontaires qui avaient une concentration de sodium sérique importante entre 40 et 50 ans (autrement dit les volontaires qui ne boivent pas assez) souffraient davantage d’insuffisance cardiaque ou d’hypertrophie ventriculaire gauche sur le long terme. Précisément, les sujets qui présentaient une concentration de sodium au-dessus de 143 milliéquivalents par litre (mEq/L) avaient à un risque accru de 39 % de développer une insuffisance cardiaque, vingt-cinq ans plus tard. Et ce, en tenant compte des autres facteurs susceptibles d’affecter le risque d’insuffisance cardiaque (âge, indice de masse corporelle, taux de cholestérol, tabagisme, etc).

D’autres études doivent encore être menées pour confirmer ces premiers résultats. Mais les chercheurs estiment que cette première découverte suggère qu’une bonne hydratation quotidienne peut aider à prévenir ou à ralentir la progression des mécanismes pouvant entraîner une insuffisance cardiaque. « L’apport sérique de sodium peut facilement être évalué lors d’examens médicaux et aider les médecins à identifier les patients qui pourraient bénéficier de conseils pour rester hydraté », précisent-ils. 



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire