Il s’injecte de la cocaïne dans le pénis et termine… aux urgences !

par



douleur penis

Fin octobre 2021, un Américain de 35 ans s’est présenté aux urgences du Bronx Care Hospital Center en se plaignant d’une douleur « insupportable » au niveau du pénis et du scrotum (la membrane qui entoure les testicules).

Interrogé par les médecins, le patient d’origine hispanique a fini par leur avouer qu’il s’était injecté de la cocaïne dans la veine dorsale superficielle du pénis…

Son cas a fait l’objet d’une publication, fin février, dans l’American Journal of Case Reports (source 1). Les médecins y décrivent une situation critique : des tissus noircis, œdémateux (gonflés) et purulents…

Des antibiotiques pour prendre en charge le patient

Toxicomane depuis plusieurs années, le patient a précisé aux médecins qu’il s’était déjà injecté de la cocaïne par voie intraveineuse dans le pénis, à au moins deux reprises au cours des deux semaines précédentes, « sans aucune complications ».

Étant donné qu’il a refusé l’ablation des tissus gangrenés, l’homme a d’abord été traité à l’aide de médicaments antibiotiques injectés par voie intraveineuse durant 5 jours. Puis il a reçu un traitement antibiotique par voie orale durant 5 jours supplémentaires. 

« Son état clinique s’est lentement amélioré grâce aux antibiotiques et aux soins locaux des plaies », indiquent les médecins. Mais une fois remis, l’homme a refusé d’être pris en charge pour sa toxicomanie. Les médecins ont, depuis, perdu sa trace.

« Il est important que le médecin conseille les utilisateurs actifs de drogues intraveineuses sur les complications possibles de l’injection de drogues dans des sites d’injection atypiques et dangereux« , concluent les médecins. 



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire