Gencive gonflée : symptômes associés, causes, prise en charge ?

by



gencives gonflees causes

Nous prêtons souvent peu attention à nos gencives, qui jouent pourtant un rôle indispensable, puisqu’elles soutiennent nos dents. En effet, cette muqueuse épaisse recouvre l’os alvéolaire, dans lequel sont implantées nos dents au niveau de la mâchoire inférieure et supérieure. Il est donc primordial de la maintenir en bonne santé.

Un gonflement, associé à des rougeurs ou à des saignements doit immédiatement alerter, il est principalement le signe d’une gingivite qui peut rapidement dégénérer en parodontite (à l’origine du déchaussement et de la perte de dents), ou occasionner des abcès. Explications du Dr Nathalie Delphin, chirurgien-dentiste et présidente du Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes (SFCD). 

Rappelons tout d’abord qu’une gencive saine, en bonne santé n’est pas enflée et ne saigne pas, même lorsqu’on se brosse les dents. Elle est généralement ferme, de couleur rose pâle. Cependant, tout le monde peut un jour faire face à une inflammation superficielle, caractérisée par un gonflement anormal des gencives au niveau de la mâchoire inférieure ou supérieure. Ce gonflement peut être localisé autour de quelques dents, ou généralisé, dans toute la bouche. On parle alors d’hypertrophie de la gencive.

Hypertrophie de la gencive : quels peuvent être les symptômes associés ?

Un gonflement de la gencive s’accompagne souvent :

  • de rougeurs,
  • de douleurs,
  • de saignements (spontanés, ou lors du brossage),
  • d’un changement de texture (les gencives deviennent plus molles)
  • et / ou d’une mauvaise haleine.

Lorsque tous ces symptômes sont présents, il faut consulter rapidement pour atténuer les symptômes et limiter la propagation de l’inflammation, insiste la Dr Delphin. 

Gencives enflées : quels sont les facteurs de risque ?

Plusieurs paramètres augmentent la probabilité de souffrir d’une inflammation des gencives, caractérisée par le gonflement de celles-ci : 

  • le stress, 
  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire,
  • la consommation de tabac et / ou d’alcool,
  • une irritation causée par le brossage des dents
  • la prise de certains médicaments, 
  • des modifications hormonales, pendant la grossesse par exemple, 
  • le manque de détartrage, 
  • etc. 

Inflammation des gencives : quelles peuvent être les causes ?

L’inflammation gingivale, caractérisée par l’altération de la gencive, résulte le plus souvent d’une gingivite, liée à l’accumulation de plaque dentaire, explique la Dr Delphin. Les vaisseaux sanguins qui irriguent la gencive se dilatent, sous l’effet de l’inflammation, ce qui fait gonfler le tissu gingival. Lorsque celle-ci est localisée, elle peut aussi exercer une forme de pression inappropriée sur la dent, qui la rend mobile et engendre un gonflement localisé de la gencive par exemple. 

Le gonflement peut aussi être lié à l’utilisation de brosses à dents inadaptées : « Lorsque l’on utilise une brosse à dents trop dure, on peut créer des micro-lésions au niveau de la gencive. C’est comme si on réalisait chaque jour un gommage… À un moment, la gencive n’arrive plus à cicatriser et gonfle », prévient la chirurgien-dentiste. 

L’hypertrophie de la gencive peut être liée à :

  • un déséquilibre hormonal : la puberté, la grossesse, la ménopause augmentent effectivement le risque de gonflement gingival ;
  • la prise de certains médicaments qui assèchent la bouche, notamment les œstroprogestatifs (contraceptifs oraux), mais aussi des médicament à base de nifédipine (Adalate ®), de cyclosporine A (Néoral®) ou de soude (Dihydan®) ; 
  • des hémopathies, particulièrement les leucémies, qui peuvent avoir des répercussions gingivales ; 
  • une carence en vitamine C (acide ascorbique), très rare, excepté chez les patients très dénutris (anorexiques, alcooliques sévères, etc) ; 
  • des appareils dentaires (bagues, prothèses, couronnes) mal ajustés ;
  • un diabète ; 
  • etc.

« Déterminer la cause du gonflement permet de la prendre rapidement en charge pour éviter des répercussion délétères, comme le développement d’une parodontite. Cette dernière entraîne l’apparition d’espaces entre la gencive et les dents, au sein desquels se nichent de la plaque dentaire, des résidus alimentaires et/ou des bactéries qui peuvent donner naissance à une infection : on parle d’abcès dentaire. L’os de la mâchoire est petit à petit détruit, les dents se décrochent et ne peuvent plus être sauvées.

Les gestes qui soulagent une gencive rouge et gonflée

Certains gestes permettent de limiter de préserver des gencives saines : 

  • Utiliser précautionneusement un fil dentaire après chaque brossage de dent. 
  • Se brosser les dents après chaque repas, ou collation, avec une brosse à dents souple pour ne pas irriter la gencive.
  • Limiter la consommation de tabac et d’alcool, miser sur une alimentation variée et pas trop acide, s’hydrater suffisamment.
  • Consulter régulièrement votre chirurgien-dentiste pour un détartrage. 

En cas de gencive hypertrophiée, consultez rapidement un chirurgien-dentiste qui pourra adapter le traitement en fonction de la cause. Plusieurs soins peuvent être prescrits pour venir à bout de la gingivite :

  • un détartrage, 
  • l’utilisation de bain de bouche,
  • des soins spécifiques à réaliser à domicile à l’aide de brossettes interdentaires, de brosses à dents extra-souples, de dentifrices adaptés, de salive artificielle, etc « notamment quand l’inflammation est la conséquence d’un traitement médicamenteux », précise la Dr Delphin. 
  • etc. 



Source link

Related Posts

Leave a Comment