Faut-il se méfier des imprimantes laser ?

par



imprimante

C’est un objet de votre quotidien dont vous ne vous méfiez pas vraiment. A tort peut-être. Cette imprimante qui trône fièrement dans votre bureau pourrait être un ennemi pour votre santé. Selon une étude (source 1) publiée dans la revue The International Journal of Molecular Sciences.

Des scientifiques de l’Université de Virginie-Occidentale ont découvert que des nanoparticules microscopiques provenant d’imprimantes laser peuvent modifier le profil génétique et métabolique d’une personne en cas d’inhalation. Un phénomène qui pourrait alors augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et neurologiques.

En effet, lors de l’impression, ces appareils déposent des particules qui restent en suspension dans l’air. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont placé des rats dans la même pièce qu’une imprimante laser.  Pendant 21 jours, les imprimantes ont fonctionné cinq heures chaque jour en continu. « C’est l’équivalent d’un cadre professionnel. L’espérance de vie d’un rat est d’environ un ou deux ans. Dans notre vie, cela ressemblerait plus à quatre ou huit ans d’exposition de cinq heures par jour », souligne Nancy Lan Guo, responsable de l’étude.

Prudence pour les femmes enceintes

Grâce à cette étude, elle a constaté que les changements apparaissaient très rapidement. Chaque génome du rat a été analysé quotidiennement. Si le matériel génétique d’une personne est modifié, cela peut entraîner de graves problèmes de production de protéines cellulaires. « Après une seule journée d’exposition rapprochée au toner, les gènes des rats liés au métabolisme, à la réponse immunitaire et à d’autres processus biologiques importants ont montré des signes clairs de perturbation », met en garde cette étude. 

Après les 21 jours d’étude, des changements génomiques ont été associés à des troubles cardiovasculaires, métaboliques et neurologiques chez les rats. Pour améliorer la situation, la responsable de cette étude recommande de mettre en place des systèmes de ventilation dans les pièces où les imprimantes fonctionnent de manière intensive. Enfin, la responsable de cette étude met en garde les femmes enceintes « parce qu’une fois que beaucoup de ces gènes sont modifiés, ils se transmettent de génération en génération. Il n’y a pas que vous ».



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire