Échographie abdominale : déroulement, précautions, résultats

par



echographie abdominale

Qu’est-ce qu’une échographie abdominale ?

« L’échographie abdominale est un examen d’imagerie médicale qui permet de visualiser les organes de la partie haute de l’abdomen : la vésicule biliaire, les voies biliaires, le foie, le pancréas, la rate et les reins« , indique le Dr Jean-Philippe Masson, radiologue et président de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR). Elle permet aussi de visualiser les vaisseaux abdominaux et les parois digestives. 

Comme toutes les échographies, elle repose sur l’utilisation d’un échographe : une sonde émet des ultrasons, qui, lorsqu’ils rencontrent un organe, renvoient un écho. Ce signal est ensuite recueilli et analysé par un système informatique, qui retransmet en direct une image sur un écran dédié. 

Faut-il une prescription ?

« Les échographies peuvent être demandées par tout type de médecin (urologues, gynécologues, etc), mais ne nécessitent pas d’ordonnance à proprement parler. Le médecin indique les raisons de l’examen et les antécédents du patient au radiologue dans un courrier. Et c’est ensuite au patient de prendre rendez-vous », précise le Dr Jean-Philippe Masson. 

Où réaliser une échographie abdominale ?

Les échographies abdominales sont le plus souvent réalisées en cabinet de radiologie. « L’hôpital n’assure que 30 % de l’activité radiologique en France », souligne le président de la FNMR. 

Cet examen peut être réalisé par un médecin radiologue, un gynécologue ou une sage-femme spécialisé dans l’utilisation d’appareils d’imagerie à ultrasons. 

Quelles sont les principales indications de l’échographie abdominale ?

L’échographie abdominale peut être réalisée pour suivre l’évolution de certaines pathologies, explorer des douleurs abdominales et confirmer – ou infirmer – certains diagnostics : 

  • pancréatite, kystes au niveau du pancréas, fibrose ; 
  • calculs biliaires ; 
  • cirrhose, stéatose du foie, tumeur du foie ; 
  • dilatation ou obstruction des voies biliaires ; 
  • colique néphrétique et pyélonéphrite ;
  • fibrose ou nécrose de la rate ; 
  • ganglions intra-abdominaux ; 
  • thrombose des vaisseaux ; 
  • calculs rénaux ; 
  • ascite (présence de liquide dans la cavité abdominale) ; 
  • etc. 

L’échographie abdominale est également pratiquée durant la grossesse, pour diagnostiquer une éventuelle grossesse extra-utérine et surveiller l’évolution du fœtus.

Quels documents apporter le jour J ?

Pour garantir le bon déroulement de l’examen, munissez-vous : 

  • de la lettre de recommandation du médecin,
  • de vos éventuels examens radiologiques antérieurs, 
  • de votre carte vitale et de votre carte de mutuelle, 
  • de la liste des médicaments que vous prenez. 

Pourquoi être à jeun pour une échographie abdominale ?

L’échographie abdominale doit être réalisée à jeun (au moins six heures sans manger) pour garantir la bonne visibilité des organes au moment de l’examen. 

Puis-je boire de l’eau avant une échographie abdominale ?

Non. La présence de liquide dans le tube digestif perturbe également le bon déroulement de l’échographie abdominale. Mieux vaut donc éviter de boire dans les quatre à six heures qui précèdent l’examen. Il est toutefois possible de prendre ses médicaments habituels avec un peu d’eau. 

Puis-je fumer avant une échographie abdominale ?

Non. Il est recommandé de ne pas fumer dans les six heures précédant l’examen, cela augmente les sécrétions intra-gastriques et peut perturber le résultat. 

Échographie abdominale : existe-t-il des contre-indications ?

Les échographies abdominales, comme toutes les échographies, n’utilisent pas de rayons X. Elles ne présentent donc aucune contre-indication, ni aucun danger. « C’est d’ailleurs pour cela qu’elles peuvent être réalisées chez les enfants et dans le cadre d’un suivi de grossesse », précise le radiologue. 

Une fois dans la salle d’examen, le patient est invité à retirer les vêtements nécessaires, avant de s’allonger sur le dos. Le radiologue applique un gel à base d’eau directement sur la peau pour faciliter le passage des ultrasons. Il déplace ensuite la sonde sur l’abdomen, de façon à bien explorer les zones concernées. Il peut parfois demander au patient de se tourner ou d’inspirer puis de bloquer par moments sa respiration pendant quelques secondes afin de mieux visualiser certains organes. Après l’examen, le gel est simplement essuyé à l’aide de papiers absorbants. 

À noter : il est possible de boire, de manger et de reprendre les activités habituelles dès la fin de l’examen. 

Combien de temps ça dure ?

L’échographie abdominale est très rapide : elle ne dure que quelques minutes, de 10 à 20 minutes en général. 

L’échographie abdominale est-elle douloureuse ?

Cet examen est totalement indolore. Au moindre signe de douleur, prévenez le médecin radiologue, qui prendra les précautions nécessaires. 

Quand, et comment, obtient-on les résultats ?

Les résultats sont normalement disponibles dans l’immédiat. L’interprétation se fait en temps réel : le radiologue commente les images auprès du patient et délivre un compte-rendu qu’il lui remet afin qu’il les fasse suivre à son médecin. Ce compte-rendu est généralement accompagné de « captures d’écran », enregistrées durant l’examen. Le diagnostic final sera dressé par le professionnel qui a recommandé l’examen. 



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire