Développement de l’enfant : que fait un bébé de trois mois ?

par



istock 1316535778 artfoliophoto

Poids et taille : à 3 mois combien mesure et pèse bébé ?

Bébé continue de grandir. Son poids, sa taille et son périmètre crânien sont mesurés à chaque visite mensuelle chez le pédiatre ou le médecin et les chiffres scrupuleusement consignés dans son carnet de santé. En général, selon les courbes de croissance de référence, à trois mois, votre petite fille pèse entre 4,6 et 7 kg et mesure en moyenne 60 centimètres.Tandis que votre petit garçon pèse entre 5 et 7,3 kg pour les plus costauds et mesure entre 55,7 et 65 cm. Le périmètre crânien est d’environ 40 cm.

Le médecin profitera également de cette visite mensuelle pour vérifier le tonus musculaire de votre enfant, son développement moteur, son audition (l’ouïe) et sa vision.

Alimentation : de quelle quantité de lait a-t-il besoin ?

Alimentation au biberon

Côté alimentation, à l’âge de trois mois, votre bébé boit cinq biberons par jour. Préparez-les à partir de 150 ml d’eau (faiblement minéralisée) et de 5 mesures de lait 1er âge. C’est généralement à partir du 3ème mois que les troubles digestifs, fréquents chez le nourrisson, prennent fin. « Les pleurs que l’on attribue aux coliques sont généralement l’expression d’une demande de proximité. Les tout-petits ont besoin d’être en contact avec la chaleur du corps de leur mère ou d’être portés dans les bras rassurants de leur père, le plus souvent possible », précise Valeria Lumbroso.

Allaitement et sevrage

Si vous allaitez votre bébé au sein, le rythme est environ de 5 tétées par jour. Il arrive qu’à partir du troisième mois, au moment de la reprise du travail, certaines mamans fassent le choix de sevrer leur nourrisson par nécessité de reprendre le travail. Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de nourrir les bébés exclusivement au seinpendant au minimum six mois, il est parfois difficile de continuer les tétées au-delà des trois premiers mois. « Certaines mères choisissent de poursuivre leur allaitement longtemps, d’autres feront un sevrage partiel à la reprise du travail, d’autres préféreront sevrer complètement leur bébé car elles n’imaginent pas l’association travail allaitement, confirment les auteurs du Grand livre de mon enfant. À chacune de déterminer ce qui lui convient. »

Et Valeria Lumbroso d’ajouter : « De plus en plus de mères essayent de poursuivre l’allaitement malgré la reprise du travail. Au cours de mes tournages beaucoup de femmes expliquaient que c’était plus simple pour elles de continuer l’allaitement en tirant leur lait que de sevrer leur bébé, alors qu’elles n’en avaient pas envie, et de lui donner des biberons.»

Pour une transition réussie, il est conseillé de :

  • si vous souhaitez sevrer votre bébé : commencez par supprimer la tétée du milieu de journée. Ensuite vous supprimerez celle du midi, puis celle du soir et enfin celle du matin.
  • si vous ne souhaitez pas encore sevrer totalement votre enfant, vous pouvez conserver une tétée le matin et le soir. Aux autres repas, vous lui donnerez un biberon de lait artificiel. « Certaines mamans ont du mal à maintenir une bonne lactation avec seulement deux tétées quotidiennes, alertent les auteurs du Grand livre de mon enfant. Si c’est votre cas, essayez de tirer votre lait au cours de la journée. Sinon, vous pouvez peut-être vous arranger pour garder trois tétées : par exemple la première le matin, la deuxième en fin d’après-midi et la troisième en soirée. Les week-ends et pendant vos jours de congé, vous pourrez donner uniquement le sein à votre bébé pour relancer la lactation. »

Enfin, si vous souhaitez poursuivre l’allaitement maternel exclusif : tirez votre lait le soir et le week-end pour apporter des biberons de lait maternel à la crèche ou chez l’assistante maternelle. « La loi vous accorde une heure de pause par jour pour tirer votre lait au bureau ou aller nourrir votre bébé, précise Valeria Lumbroso. Pour plus d’efficacité, il est recommandé d’investir dans un tire-lait à double pompage. Le week-end et pendant les vacances, continuez d’allaiter votre bébé à la demande pour stimuler la lactation. »

Sommeil : quand bébé fait-il ses nuits ?

« Alors, ton bébé fait ses nuits ? » On vous pose sans doute régulièrement cette question qui peut être légèrement – avouons-le – agaçante lorsqu’on est régulièrement réveillée par son bout de chou ! Pas de panique pour autant. Chaque enfant a son propre rythme. « Vers 3 mois, la majorité des bébés peuvent dormir, la nuit, de 4 à 5 heures d’affilée sans se réveiller, affirme Valeria Lumbroso. Mais, certains bébés n’y arrivent qu’à 4 ou 5 mois. Les bébés nés prématurément, par exemple, ou ceux qui ont un petit poids mettent plus de temps à trouver ce sommeil long. Il y a une forme de pression sur les parents et sur leur bébé pour que celui-ci « fasse ses nuits ». Certes, c’est fatigant de se lever la nuit pour donner le sein ou préparer le biberon, surtout s’il faut ensuite se lever tôt pour déposer ses enfants avant d’aller travailler. En faisant confiance à son bébé et en reconnaissant ses besoins spécifiques, on peut l’aider à trouver ses propres stratégies pour s’endormir et rester endormi. Mais cela peut prendre un peu de temps… »

Bébé et calendrier vaccinal

Normalement, si vous avez suivi le calendrier vaccinal, votre enfant a déjà reçu à l’âge de deux mois les vaccins contre la coqueluche, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’hépatite B et l’haemophilus influenzae b(méningite). Si ce n’est pas le cas, parlez-en à votre médecin lors de la consultation mensuelle. Depuis le 1er janvier 2018, onze vaccins sont obligatoires et permettent de protéger votre bébé contre différentes maladies infectieuses graves, voire parfois mortelles pour les plus petits. Les vaccins et la date de leur rappel sont inscrits dans le carnet de santé de votre enfant.

Que fait un bébé de 3 mois ? Quel est son rythme ?

« Arheuuu, agheeeeu ! » : vers l’âge de deux à trois mois, bébé commence à rester éveillé plus longtemps et à « discuter ».« Il gazouille quand on le regarde et il produit encore plus de sons si on lui répond d’une voix enjouée et encourageante, confirme Valeria Lumbroso. D’ailleurs, l’alternance entre paroles, onomatopées et « areuh » ressemble étonnamment à des conversations, comme on peut en avoir entre amis ! Les premiers dialogues s’instaurent. » N’hésitez pas au moment du change ou du bain à lui expliquer les gestes que vous êtes en train de faire. En effet, bébé s’intéresse de plus en plus à son environnement et est très curieux de ce qui l’entoure !

Quels jeux d’éveil faire avec un bébé de 3 mois ?

On a longtemps cru que le tout-petit avait simplement besoin d’être nourri et protégé. Or, on sait aujourd’hui qu’un bébé a de grandes capacités d’apprentissage, qu’il sait se faire comprendre et qu’il prend plaisir à communiquer !

Lire une histoire

Vous n’osez pas lire une histoire à votre bébé sous prétexte qu’il est encore trop petit ? Sachez que même les nouveau-nés sont attentifs lorsqu’on lit à voix haute. « Lire avec les tout-petits est une activité qui favorise l’éveil à la langue et à la culture, explique Valeria Lumbroso. Les paroles associées aux images facilitent la reconnaissance de mots. Mais c’est aussi la force de l’histoire elle-même qui soutient l’attention de l’enfant. En animant son imagination, elle lui donne envie de s’exprimer et de partager ses ressentis par des gestes, des mouvements et des vocalises. »

Découvrir des objets

Vers 3 ou 4 mois, les bébés commencent à manifester une curiosité et un vif intérêt pour les objets. « Dans les premiers mois, ils passent beaucoup de temps à observer tout ce que font les adultes avec les objets, puis ils vont essayer de les attraper – un biberon sur la table, un verre, etc. – pour les manipuler à leur tour, détaille Valeria Lumbroso. Ils portent tout à la bouche car c’est une façon pour eux d’explorer et de connaître leur environnement. Attention à ne pas laisser traîner d’objets trop petits qu’ils pourraient avaler ou dangereux avec lesquels ils pourraient se blesser. »

Chanter des comptines

Les tout-petits adorent les comptines. Même s’ils ne comprennent pas les paroles, ils apprécient le rythme, les rimes et les répétitions qui les aident à repérer les syllabes.

Les comptines procurent du plaisir, s’apprennent et se retiennent plus facilement que d’autres textes ou chansons. Mais le vrai bonus, c’est qu’elles aident les petits dans l’apprentissage de la langue, ajoute Valeria Lumbroso.

Jouer à « coucou-caché ! »

Vers l’âge de 3 à 4 mois, bébé prend peu à peu conscience de la permanence des objets. « Les enfants comprennent vite que les objets continuent d’exister même s’ils ne sont pas visibles, confirme Valeria Lumbroso. Le jeu de « coucou caché » l’aide à apprendre que les objets et les personnes existent indépendamment de lui. » Pour jouer, il suffit, par exemple, de vous cacher le visage derrière une serviette au moment du bain puis de lui faire « coucou » ! Ne craignez pas de l’ennuyer : bébé adore les jeux répétitifs.

Vision : que voit-il ? Quelle est son acuité visuelle ?

La vue de votre enfant se développe. Vers trois mois, les moments où les yeux de bébés sont alignés sont de plus en plus fréquents. Et pour cause : son cerveau commence à apprendre à faire fonctionner ses deux yeux ensemble. Ce sont les débuts de la vision binoculaire et avec elle l’apparition de la vision du relief ! « Ces progrès visuels n’arrivent pas par hasard, l’outil visuel se doit d’être prêt pour la grande aventure qui attend bébé pour ses 4 mois : la découverte de ses mains, et la capacité de saisir un jouet, expliquent les auteurs du Grand livre de mon enfant. Il est cependant encore normal, à ce stade, que les yeux de bébé passent de la convergence à la divergence, de façon intermittente. Pas de panique donc, uneloucherie intermittente à 3 mois est encore considérée comme du « réglage ». La vision des couleurs continue aussi de s’affiner : après le rouge, vu de façon très précoce, c’est désormais le vert, puis le jaune qui sont maintenant perçus. »

Développement de la motricité

À l’âge de 3 mois, votre bébé est de plus en plus actif. Il soulève sa tête et la poitrine lorsqu’il est couché sur le ventre et s’appuie sur ses avant-bras. D’ici quelque temps, il roulera sur le côté pour se mettre sur le ventre ou sur le dos. « Le bébé commence à se retourner lorsqu’il est en position allongée vers l’âge de 4 mois », confirme Séverine Alonso-Bekier, psychomotricienne. Sa motricité fine se développe et il essaie également de saisir des objets.

Fin du congé de maternité et garde de l’enfant

Le troisième mois de votre bébé est aussi celui où votre congé de maternité prend fin. C’est le moment de la première séparation avec votre tout-petit. Une période d’adaptation avec la structure de garde choisie vous permettra que la transition s’effectue en douceur. Plusieurs options s’offrent à vous : les crèches ou autres structures collectives, les assistantes maternelles ou encore la garde d’enfant à domicile.



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire