Des microplastiques détectés pour la première fois dans nos poumons

par



poumons

Il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs néerlandais identifiait pour la première fois des microplastiques dans le sang humain. Une nouvelle étude publiée dans la revu Science of The Total Environment indique aujourd’hui que ces particules sont aussi présentent dans nos poumons (source 1). 

« Des microplastiques ont déjà été trouvés dans des échantillons d’autopsie de cadavres humains – il s’agit de la première étude robuste à montrer des microplastiques dans les poumons de personnes vivantes », a déclaré Laura Sadofsky, auteure principale de l’étude (source 2). 

Polyprène, PET… Près de 39 microplastiques détectés

Les chercheurs de l’Université de Hull et de la Hull York Medical School ont prélevé des tissus pulmonaires sur des patients qui devaient subir une intervention médicale. Au total, l’étude a révélé une grande diversité de microplastiques :  pas moins de 39 microplastiques, identifiés dans 11 des 13 échantillons de tissus pulmonaires testés. 

Parmi les plus courants, figuraient le polyprène (utilisé dans les emballages, les récipients alimentaires et les tuyaux en plastiques) et les PET (présents dans les bouteilles). Dans le détail, la taille des particules atteignait 0,003 millimètre et les niveaux de microplastiques étaient plus élevés chez les hommes que chez les femmes.

« Nous ne nous attendions pas à trouver le plus grand nombre de particules dans les régions inférieures des poumons, ou des particules de la taille que nous avons trouvée », a indiqué Laura Sadofsky. Et de conclure : 

C’est surprenant car les voies respiratoires sont plus petites dans les parties inférieures des poumons et nous nous serions attendus à ce que des particules de ces tailles soient filtrées ou piégées avant d’atteindre cette profondeur.

Et de conclure : « Ces données constituent une avancée importante dans le domaine de la pollution de l’air, des microplastiques et de la santé humaine ».



Source link

Related Posts

Laisser un Commentaire